•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les élus de la Basse-Côte-Nord réclament une desserte fiable

Le navire accosté au quai de Rimouski.

Le Nordik Express, qui a assuré le transport de marchandises et de personnes sur la Basse-Côte-Nord jusqu'en 2013, pourrait être de retour pour terminer la saison du transport maritime en Basse-Côte-Nord (archives).

Photo : Radio-Canada

Les élus de la Basse-Côte-Nord exigent que 44 voyages soient effectués cette saison sur la desserte maritime qui lie l’île d’Anticosti, la Basse-Côte-Nord et le réseau routier.

Toutefois, la Société des traversiers du Québec (STQ) indique qu’il sera impossible d'en faire plus que 41, ce qui représente 3 voyages de moins qu'à l'habitude.

En raison d'un bris, le Bella Desgagnés, qui effectue normalement la desserte, est resté à quai pendant une période prolongée, soit de la mi-décembre à la période des Fêtes, causant ainsi du retard dans le transport de denrées vers les régions isolées de la Côte-Nord.

Le Bella Desgagnés a depuis repris du service, mais avec un seul moteur.

Dans les circonstances, il sera impossible d’effectuer plus de 41 voyages, a indiqué le président-directeur général de la STQ, Stéphane Lafault, au micro de Bonjour la Côte, mercredi matin.

Le contrat qui lie la Société des traversiers du Québec et Relais Nordik comprend 41 voyages. Depuis quatre ans maintenant, la STQ défraie les coûts de trois voyages additionnels pour accommoder les gens de la Basse-Côte-Nord. Cependant, dans l’état actuel du Bella Desgagnés, ce qu’on essaie de faire, c’est d'au moins honorer les 41 voyages qui les lient par contrat avec le Bella, affirme M. Lafault.

La compagnie Relais Nordik exploite la desserte maritime de la Basse-Côte-Nord et de la Moyenne-Côte-Nord pour la STQ.

La Basse-Côte-Nord en colère

Les élus de la Basse-Côte-Nord dénoncent cette diminution de trois voyages cette année.

Ils estiment également que le transport annuel de nourriture par avion, qui a été devancé cette année, n'est pas suffisant pour répondre aux besoins de leurs populations.

Selon le préfet de la MRC de la Minganie, Luc Noël, il est impossible de transporter de très grandes quantités de nourriture ou des véhicules avec les avions qui sont actuellement utilisés.

On veut que la STQ s’engage à faire les 44 voyages et si elle n’est pas capable de le faire avec le Bella ou le Nordik Express, il y a toujours des avions Hercule qui pourraient être utilisés pour desservir la Basse-Côte-Nord et Anticosti. À un moment donné, quand on a des populations isolées sur un territoire, il faut prendre les moyens pour les desservir, s’exaspère le préfet de la MRC qui comprend l’île d’Anticosti.

Avion Hercules sur le tarmac avec un technicien sur une aile.

Un avion de type Hercules (archives)

Photo : Radio-Canada / Frédéric Pepin

Le préfet Noël soutient également que les Nord-Côtiers isolés du réseau routier n’ont pas de statut particulier et qu’ils sont constamment laissés pour compte.

On est tannés de mendier au gouvernement et à la STQ pour obtenir des services pour nos populations qui sont isolées.

Une citation de :Luc Noël, préfet MRC de Minganie

On a des besoins pour nos populations pour la durée de l’hiver et on sait qu’à un moment donné on ne peut plus naviguer. Il faut prendre les moyens pour que ces populations reçoivent les denrées qui étaient prévues, explique Luc Noël.

À l’instar de son collègue Randy Jones, préfet de la MRC du Golfe-du-Saint-Laurent, le préfet Noël affirme que les élus de la Basse et de la Moyenne-Côte-Nord sont très frustrés du manque de collaboration du gouvernement et de la STQ.

Lundi soir, la STQ annonçait le possible retour du navire le Nordik Express pour prendre le relais du Bella Desgagnés sans toutefois donner de calendrier précis. Ce navire, qui a assuré la desserte jusqu'en 2013, a cependant une capacité de chargement qui correspond à moins de la moitié de celle du Bella Desgagnés.

Le Bella Desgagnés a quitté le port de Sept-Îles mercredi matin pour effectuer son 39e voyage.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !