•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'unique députée fédérale du Nunavut est de retour après un épuisement professionnel

Une image de la nouvelle députée de la circonscription de Nunavut. En arrière-plan, Iqaluit, la capitale territoriale.

Mumilaaq Qaqqaq, la députée de la circonscription de Nunavut. En arrière-plan, Iqaluit, la capitale territoriale.

Photo : Radio-Canada / Marc Godbout

La Presse canadienne

L'unique députée fédérale du Nunavut affirme qu'elle est de retour au travail après plusieurs mois d'absence en raison de ce qu'elle décrit comme « un épuisement professionnel extrême, une dépression et de l'anxiété ».

Mumilaaq Qaqqaq a annoncé à la fin du mois d'octobre qu'elle prendrait huit semaines de congé, sur les conseils de son médecin, à la suite d'une tournée sur la question du logement au Nunavut. Dans une vidéo publiée sur sa page Facebook, Mme Qaqqaq déclare que la tournée de trois semaines avait laissé son coeur blessé et son âme lourde.

La parlementaire néo-démocrate estime que les gouvernements libéraux et conservateurs ont laissé tomber les Inuit, qui continuent d'être aux prises avec des prix pour les aliments inabordables et une crise du logement qui comprend le surpeuplement et des matériaux de qualité inférieure.

Selon Mme Qaqqaq, les taux plus élevés de suicide et de crimes violents au Nunavut pouvaient être directement liés à l'héritage du colonialisme et des pensionnats pour Autochtones, ainsi qu'à la complaisance qui perdure de la part d'Ottawa et d'autres instances.

Elle soutient qu'elle a travaillé avec son parti pour élaborer un plan de mieux-être pour prévenir un nouvel épuisement professionnel. Elle passera les prochaines semaines à renforcer les capacités de son personnel de bureau et à parler à ses commettants.

Bannière promotionnelle avec le texte : Explorez les histoires du Grand Nord, ICI Grand Nord

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !