•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des pannes d'Internet nuisent à l'apprentissage en ligne en Ontario

Une élève fait des exercices de mathématiques en ligne.

Une élève fait des exercices de mathématiques en ligne.

Photo : Annie Spratt/Unsplash

La Presse canadienne

Plusieurs conseils scolaires de l'Ontario ont exhorté les élèves et le personnel à faire preuve de patience mardi, car des pannes d'Internet ont touché les cours en ligne au deuxième jour après la rentrée scolaire.

Les conseils publics et catholiques de plusieurs régions - y compris Kingston, la région de Windsor, la région de Halton, la région d'Ottawa et North Bay - ont publié des avis sur les médias sociaux signalant des problèmes potentiels de scolarisation à distance en raison de plusieurs pannes.

Nous comprenons qu'il y a de grandes pannes d’Internet dans nos communautés de la part de divers fournisseurs. Cela peut avoir un impact sur la capacité des élèves et du personnel à accéder aux plateformes d'apprentissage à distance, a déclaré le conseil scolaire Upper Canada District, qui comprend 79 écoles de la région d'Ottawa, sur Twitter.

Veuillez être patient pendant que les fournisseurs s'efforcent de résoudre ces problèmes.

Les pannes sont survenues lorsque des étudiants de toute la province se sont connectés cette semaine à des cours en ligne, les écoles demeurant fermées sur décision du gouvernement de l'Ontario pour limiter la propagation du COVID-19.

Au moins un fournisseur d'accès Internet, Cogeco, a indiqué qu'il avait rétabli le service à ses clients en début d'après-midi mardi, et certaines écoles ont indiqué qu'elles avaient repris leurs activités normales.

Plus tôt mardi, certains des conseils scolaires concernés ont déclaré qu'ils ne pouvaient pas évaluer le nombre de personnes incapables de se connecter, car le problème venait des fournisseurs d'accès Internet.

Plusieurs tâches scolaires à distance se font hors Internet

Mais ils ont dit que les travaux scolaires pouvaient se poursuivre en partie, même sans connexion Internet.

Dans certains cas, les enseignants peuvent avoir fourni des travaux aux élèves qu'ils peuvent compléter sans avoir besoin d'un accès Internet, a déclaré Karen Smith, porte-parole du Conseil scolaire Limestone District à Kingston, dans un courriel.

April Scott-Clarke, porte-parole du conseil scolaire Upper Canada District, a indiqué que le personnel qui avait perdu le service Internet était également autorisé à aller travailler dans son école, pourvu que les personnes concernées vérifient s'ils ont des symptômes de la COVID-19 et respectent les directives en matière de santé.

De plus, environ 20 % des élèves du conseil ont choisi de travailler de manière asynchrone et ont déjà du matériel sur lequel ils peuvent travailler au moment de leur choix, a-t-elle affirmé.

Une classe donnée depuis le stationnement d'un Tim Hortons

Pendant ce temps, certains enseignants touchés par les pannes ont pris des mesures créatives pour rester en contact avec leurs élèves.

Une école primaire du comté d'Essex a déclaré sur Twitter que l'un de ses enseignants a donné cours à des élèves de maternelle par vidéoconférence, installé dans sa voiture mardi matin en utilisant le wifi d'un Tim Hortons.

Le passage à l'apprentissage à distance fait partie du confinement provincial qui a débuté le lendemain de Noël et doit durer jusqu'au 9 janvier dans le Nord de l'Ontario et jusqu'au 23 janvier dans le Sud de l'Ontario.

Les élèves du Nord de l'Ontario et les élèves du primaire du Sud de l'Ontario reprendront les cours en personne la semaine prochaine, tandis que les élèves du secondaire du Sud de l'Ontario continueront leur apprentissage en ligne jusqu'au 25 janvier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !