•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alberta : le dépistage rapide à la frontière continuera malgré les règles d'Ottawa

Un homme fait un prélèvement sur une femme dans le cadre d'un test de dépistage de la COVID-19.

Des tests de dépistage rapide de la COVID-19 sont mis à l'essai à l'aéroport de Calgary et au poste-frontière de Coutts depuis le 2 novembre.

Photo : Radio-Canada / Robert Short

Le projet pilote de dépistage rapide de la COVID-19 lancé à l’aéroport de Calgary et au poste-frontière de Coutts, en Alberta, ne sera pas modifié par les nouvelles exigences d’Ottawa pour les voyageurs qui rentrent au pays.

Ces derniers pourront continuer de prendre part au projet de 26 semaines lancé en novembre visant à réduire de plusieurs jours le temps de quarantaine.

Selon les nouvelles règles d'Ottawa, à partir du 7 janvier, tous les passagers aériens devront fournir un test négatif au test de dépistage du SRAS-CoV-2, responsable de la COVID-19 pour entrer au Canada. Ils devront ensuite se soumettre à une quarantaine de 14 jours.

Le projet pilote a donné de bons résultats et va continuer, a déclaré le porte-parole de Santé Alberta, Tom McMillan, dans un courriel.

Les nouvelles règles fédérales concernant les tests de dépistage avant le retour au pays ne remplaceront pas le besoin de se placer en quarantaine en arrivant ou de faire des tests supplémentaires pour participer au projet pilote, ajoute-t-il.

Dans le cadre du projet pilote, les voyageurs admissibles revenant au Canada ou arrivant en visite peuvent subir un test de dépistage.

Ils doivent ensuite s'isoler jusqu'à ce qu'ils reçoivent le résultat du test. Si le résultat est négatif, ils peuvent mettre un terme à l'isolement, mais doivent rester en Alberta au moins 14 jours.

Les voyageurs doivent subir un deuxième test de dépistage six ou sept jours plus tard dans une des pharmacies qui participent au projet.

À la mi-novembre, près de 2000 voyageurs avaient déjà participé au projet pilote.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !