•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les 588 000 $ d'Hydro-Québec pour la ligne Micoua-Saguenay iront à Jonquière seulement

L'affiche du poste Micoua

Le poste Micoua au nord de Baie-Comeau

Photo : Radio-Canada / Laurence Royer

La mairesse de Saguenay, Josée Néron, a décidé que les 588 000 $ que versera Hydro-Québec en guise de compensation pour la ligne Micoua-Saguenay seront réservés pour un projet de l'arrondissement de Jonquière.

Par communiqué transmis mardi matin, la mairesse a dit avoir tout juste reçu la confirmation que la somme serait versée en raison des travaux de déboisement et des expropriations dans les secteurs de Shipshaw et de Jonquière.

La ligne Micoua-Saguenay est un projet dont la construction débute ce mois-ci, alors que le déboisement est amorcé depuis novembre 2019, a annoncé Hydro-Québec dans une publicité pleine page publiée dans la dernière édition du Progrès. Il s'agit d'une ligne de transmission de 735 kV qui reliera Saguenay au poste de Micoua, situé au nord de Baie-Comeau, sur une distance d'environ 250 kilomètres. Le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement avait rendu son rapport en mai 2019.

Nous aurions pu utiliser cette somme pour des projets pour l’ensemble de la ville. Mais j’ai pris la décision, lorsque j’ai été avisée du dossier au début de mon mandat, que cet argent serait attribué à des projets et à l’amélioration des infrastructures du secteur de Jonquière, étant donné que c’est là que les impacts de la construction de la ligne électrique se font sentir, a annoncé Josée Néron.

Saguenay est ainsi admissible à un montant de 438 535 $ pour les compensations reliées à la construction de la ligne électrique et 150 000 $ pour l’agrandissement du poste Saguenay.

Une carte qui présente le tracé de la future ligne de transmission hydro-électrique.

La carte du tracé de la ligne à 735 kV Micoua-Saguenay

Photo : Source : Hydro-Québec

Une consultation prochainement

Selon les informations transmises par Saguenay, pour qu’un projet soit admissible, Hydro-Québec précise que la population doit être consultée, que le projet doit être d’un intérêt collectif et durable ainsi qu'être d’une propriété publique.

Nous allons consulter la population du secteur, en collaboration avec les élus de Jonquière, afin de connaître le ou les projets qu’elle souhaiterait voir retenir. Nous voulons que cet argent soit bien utilisé et réponde aux besoins et aux attentes des citoyens. Cette consultation se fera dans les prochaines semaines, a poursuivi la mairesse.

Dans le communiqué envoyé par le cabinet de la mairesse, des projets potentiels sont suggérés, comme l’aménagement du parc de la Rivière-aux-Sables, l’amélioration du musée Sir William Price ou rendre les abords du pont d’aluminium plus attrayants.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !