•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rachat de TMAC Ressources au Nunavut après le rejet d’une minière chinoise

Une vue aérienne de la mine d'or Doris North, au Nunavut.

La mine d'or Doris North est située dans la région de Hope Bay, dans l'ouest du Nunavut.

Photo : TMAC Resources

Radio-Canada

La minière canadienne Agnico Eagles Mines s’est entendue pour racheter à prix fort TMAC Ressources et le projet de Hope Bay au Nunavut après qu’Ottawa a rejeté la proposition de rachat de la Chinoise Shandong Gold Mining pour des raisons de sécurité nationale.

L’offre de 286,6 millions de dollars d’Agnico consiste à reprendre la proposition de Shandong déjà approuvée par les actionnaires de TMAC, selon un communiqué de cette dernière.

Le montant représente un achat des parts au montant de 2,20 $ alors que Shandong offrait plutôt 1,75 $ l’action. Les deux parties souhaitent conclure la transaction d'ici le 8 février.

TMAC Ressources exploite une mine d’or à Hope Bay près de Cambridge Bay au Nunavut. La mine Doris nécessite des investissements importants en infrastructures notamment une nouvelle usine au coût de 680 millions de dollars.

Le PDG d’Agnico Eagle Mines, Sean Boyd, a affirmé se réjouir du potentiel minier du site, soit plus de 10 millions d’onces d'or.

Nous sommes impatients de faire avancer l'exploration et développer des initiatives d’expansion pour atteindre le plein potentiel de la mine et sa grande enveloppe foncière inexplorée, a affirmé le PDG d'Agnico dans un communiqué.

Un travailleur en habit protecteur regarde une coulée de métal.

Agnico Eagle exploite la mine d’or Meadowbank au nord de Baker Lake, au Nunavut, depuis 2010.

Photo : Reuters / Chris Wattie

Le directeur général de TMAC Ressources, Jason Neal, est pour sa part ravi de l’arrivée d’Agnico. Il s'agit, dit-il, d'un des plus gros producteurs d’or au monde, un champion canadien avec des exploitations au Nunavut depuis plus d’une décennie et un excellent bilan auprès des communautés, des employés et de l’environnement.

Shandong Gold avait déjà acquis moins d’un dixième des parts de TMAC Ressources l’an dernier pour un total de 15 millions de dollars. Le rachat par Agnico Eagle Mines permettra, selon ses dirigeants, de compenser les efforts investis dans le projet déchu. 

Le président de la Kitikmeot Inuit Association (KIA), Stanley Anablak, jusqu’ici discret entourant la transaction a exprimé par voie de communiqué sa satisfaction de voir le rachat par Agnico Eagle Mines.

KIA est content de voir une entreprise minière mature avec beaucoup d’expérience au Canada et dans l’Arctique se procurer le projet de Hope Bay. [...] KIA réalise que bien que Hope Bay a un potentiel important pour le Nunavut et le Canada, ce potentiel exigera les efforts d’Agnico Eagle, des Inuit et du Canada pour réussir.

Une citation de :Stanley Anablak, président, KIA

Le président ajoute avoir hâte aux discussions qui mèneront au succès de la mine et à la concrétisation des promesses envers les Inuit et le Canada .

Avec des informations de Reuters

Bannière promotionnelle avec le texte : Explorez les histoires du Grand Nord, ICI Grand Nord

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !