•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Soins infirmiers : Québec offrira 13 500 $ aux étudiants appelés en renfort

La bourse leur sera versée lorsqu'ils reprendront leurs études, à l'automne 2021 ou à l'hiver 2022.

Deux étudiants en soins infirmiers portant des masques de procédure travaillent avec un mannequin sur un lit d'hôpital.

Les étudiants en soins infirmiers sont mis à contribution par le gouvernement Legault dans sa lutte contre la pandémie de COVID-19.

Photo : La Presse canadienne / Stephanie Marin

Radio-Canada

Ceux qui accepteront de suspendre temporairement leur baccalauréat en sciences infirmières pour venir prêter main-forte au réseau de la santé afin de lutter contre la pandémie de COVID-19 se verront dûment récompensés par le gouvernement Legault.

Non seulement seront-ils rémunérés pour leur travail, mais ils pourront en outre toucher une bourse lorsqu'ils reprendront leurs études, à l'automne 2021 ou à l'hiver 2022.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, et la ministre de l'Enseignement supérieur, Danielle McCann, ont dévoilé lundi par communiqué les détails d'un programme annoncé la semaine dernière.

Ainsi, les étudiants à temps plein en sciences infirmières auront droit à une bourse imposable de 13 500 $ s'ils se portent volontaires, tandis que ceux qui sont inscrits à temps partiel pourront toucher 6750 $ de la même façon.

En échange, ils devront s'engager à travailler à temps complet dans un établissement public ou privé conventionné du réseau de la santé du 17 janvier au 8 mai.

COVID-19 : tout sur la pandémie

Consulter le dossier complet

Une représentation du coronavirus.

Un choix à faire rapidement

Les étudiants intéressés devront se manifester avant le 11 janvier 2021, soit lundi prochain. Un maximum de 2000 candidatures seront acceptées. Seules celles des personnes ayant déjà obtenu un diplôme collégial en soins infirmiers seront sélectionnées.

Les bourses seront attribuées en priorité aux personnes inscrites à temps complet, selon le principe « premier arrivé, premier servi », jusqu'à l'atteinte du nombre de bourses prévues pour chacune des universités, explique le gouvernement dans son communiqué.

Le nombre de bourses allouées à chaque université, lui, sera établi au prorata du nombre d'étudiants inscrits à temps plein, précise-t-il encore.

La mesure détaillée lundi représente un investissement de 35 M$ de la part du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), dont 27 M$ serviront à financer les bourses offertes. La différence – 8 M$ – servira notamment à couvrir la perte de revenus des universités.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre Info nationale

Nouvelles, analyses, reportages : deux fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Info nationale.