•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba demande à tous les voyageurs venant de l'étranger de se faire tester

Un avion dans le ciel.

Si le variant était détecté au Manitoba, des mesures supplémentaires concernant le traçage des contacts seraient déployées pour en limiter la propagation, affirme la province dans son communiqué.

Photo : La Presse canadienne / JONATHAN HAYWARD

Zoé Le Gallic-Massie

Le gouvernement du Manitoba demande à toutes les personnes ayant voyagé à l'étranger de se faire dépister dès leur arrivée dans la province, qu’ils présentent ou non des symptômes de la maladie.

Le Manitoba tente ainsi de prévenir la propagation du nouveau variant du coronavirus, plus contagieux, selon le communiqué de presse de la province publié lundi.

Les voyageurs sont également invités à passer un deuxième test après sept jours, même s'ils ne présentent aucun symptôme, selon le communiqué.

La période d’isolement de 14 jours demeurera toujours obligatoire et la nouvelle recommandation concernant les tests n'annule pas cette exigence.

Le médecin hygiéniste en chef du Manitoba, Bren Roussin, a précisé en conférence de presse lundi qu'il s'agit uniquement d'une recommandation et que celle-ci ne figure pas dans les ordres actuels donnés en vertu de la Loi sur la santé publique.

Ce n'est pas dans les ordres pour le moment. Notre message aux personnes ayant voyagé à l'étranger, c'est qu'ils se fassent dépister dès leur arrivée au Manitoba, puis 7 jours plus tard. Cela s'ajoute à la quarantaine de 14 jours et c'est une mesure de protection supplémentaire, a déclaré le Dr Roussin.

Une affiche rouge sur un poteau et des bancs vides.

Une affiche sur un poteau dans l’aéroport de Winnipeg donne des directives aux voyageurs sur la période d'auto-isolement de 14 jours et les exceptions en fonction des lieux de provenance.

Photo : CBC / Austin Grabish

Variant de SRAS-CoV-2

La province rappelle dans son communiqué que les résultats d’un test prennent plus de temps lorsqu’il s’agit d’un variant du virus.

En cas de découverte du variant au Manitoba, des mesures supplémentaires concernant le traçage des contacts seraient déployées pour en limiter la propagation, dit la province dans son communiqué.

Le premier variant a été détecté au Royaume-Uni le 14 décembre. Il est par la suite apparu en Colombie-Britannique, en Alberta, en Ontario et au Québec.

Le Canada a récemment suspendu les vols en provenance du Royaume-Uni jusqu’au 6 janvier.

De plus, à partir du 7 janvier, tous les passagers âgés de 5 ans et plus, y compris les Canadiens, devront présenter les résultats négatifs d’un test au cours des 72 heures précédant leur embarquement à destination du Canada.

À l’aéroport de Winnipeg, il est demandé aux voyageurs de s’auto-isoler 14 jours à leur arrivée, sauf s’ils arrivent de la Colombie-Britannique, de l’Alberta, de la Saskatchewan, du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest, du Nunavut ou de la partie ouest de l’Ontario, à partir de Terrace Bay. Les voyageurs ne doivent pas avoir de symptômes ni avoir été exposés au virus.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !