•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'industrie de la musique pleure la mort du rappeur MF Doom

Le chanteur est en prestation sur scène, avec un masque argent et une cape. Il tient un micro.

Le rappeur MF Doom a marqué l'imaginaire du hip-hop avec son style unique et son masque emblématique.

Photo : Getty Images / Nick Pickles

Radio-Canada

Thom Yorke, Busta Rhymes, Questlove, Ghostface Killah et plusieurs autres artistes rendent hommage à MF Doom depuis l’annonce de sa mort par sa femme sur Instagram le 31 décembre. Le rappeur au masque emblématique est mort au mois d’octobre à l’âge de 49 ans, mais cette nouvelle était demeurée secrète. La cause de sa mort n'a pas été révélée.

Sur les réseaux sociaux, les hommages se sont multipliés ces derniers jours. Sur Twitter, Thom Yorke, le chanteur de Radiohead, a souligné que MF Doom, de son vrai nom Daniel Dumile, avait été une immense inspiration et que son génie pour les mots laissait son auditoire pantois. Les deux artistes avaient collaboré par le passé.

Madvillainy, le chef-d'œuvre

Le producteur Flying Lotus a révélé qu’il travaillait avec MF Doom sur un microalbum, qui ne verra finalement pas le jour du vivant de celui-ci. Sur Twitter, il a également rendu hommage à l’album Madvillainy, que plusieurs considèrent comme le chef-d'œuvre qui a révélé MF Doom et sa manière unique de structurer et de livrer ses rimes. 

Sur cet album aux accents jazz, le rappeur de New York exploite une palette lyrique impressionnante, où il s'amuse adroitement avec le style free-associative (libre association). Avec cette approche, les rappeuses et rappeurs usent d’imagination pour lier spontanément des idées, et ce, même si elles ne sont pas directement connectées.

Pour sa part, le vétéran du rap Busta Rhymes a indiqué qu’il était dévasté par la mort de celui qui était son ami depuis plus de 30 ans. Sur Instagram, il a salué MF Doom avec un montage vidéo et un témoignage dans lequel il affirme que le rappeur a marqué la culture hip-hop. 

Au fil de sa carrière, MF Doom a multiplié les collaborations, et il était notamment reconnu pour ses prestations sur scène où il incarnait un super-vilain. Daniel Dumile portait systématiquement son masque lors de ses apparitions publiques.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !