•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Écrasement d’hélicoptère en Alberta : une famille décimée

Une photo de la famille Balisky.

Wade Balisky (troisième à partir de la gauche), Aubrey Balisky (quatrième à partir de la gauche) ainsi que leurs deux filles, Jewel (deuxième à partir de la gauche) et Fleur (au centre), ont perdu la vie dans un écrasement d'hélicoptère au jour de l'An.

Photo : Fournie par La Presse canadienne

Radio-Canada

L’écrasement d’hélicoptère survenu dans le nord-ouest de l’Alberta le 1er janvier a coûté la vie à quatre membres de la même famille. Wade Balisky, âgé de 45 ans, et sa femme, Aubrey Balisky, 37 ans, ainsi que deux de leurs enfants, Jewel, 8 ans, et Fleur, 2 ans, ont péri dans l’accident.

Le couple laisse dans le deuil ses trois autres enfants : Chevey, 16 ans, Remington, 14 ans, et Indya, 12 ans.

Une famille aimante

La famille vivait à DeBolt, une petite communauté agricole située à une cinquantaine de kilomètres à l’est de Grande Prairie.

Le député conservateur de Grande Prairie-Mackenzie et cousin d’Aubrey Balisky, Chris Warkentin, a publié une déclaration au nom de la famille sur sa page Facebook dimanche soir.

Wade et Aubrey aimaient leur famille élargie, leurs amis et leurs voisins. [...] Ils avaient toujours du café prêt chez eux, et leur porte était toujours ouverte, affirme-t-il.

Il décrit Wade Balisky comme un pilote d’expérience et un père aimant, et sa femme, Aubrey, comme une artiste et photographe qui aimait la vie et sa famille.

Le couple aurait fêté son 20e anniversaire de mariage le 19 janvier.

Une enquête est en cours

L’accident a eu lieu près d'Eaglesham, dans le comté de Birch Hills, à environ 500 kilomètres au nord-ouest d’Edmonton.

Selon Chris Warkentin, l'hélicoptère s’est écrasé sur un terrain appartenant à son père et au père d’Aubrey Balisky. Il précise qu’il ne s’agit que d’une coïncidence.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a été appelée à se rendre sur les lieux de l’écrasement vers 20 h 50, vendredi, à la suite du déclenchement d’un transmetteur de position d’urgence d'un hélicoptère Robinson R44.

Une enquête du Bureau de la sécurité des transports est en cours afin de déterminer les causes de l’écrasement.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !