•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Maple Leafs revoient leurs attentes en ouverture de camp

Un joueur de hockey est assis sur la bande alors que ses coéquipiers assis au banc suivent l'action des yeux.

Le camp d'entraînement des Maple Leafs s'est ouvert dimanche, à Mississauga (archives).

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Les Maple Leafs de Toronto ont lancé leur camp d'entraînement, dimanche, avec une nouvelle approche en prévision de la saison unique qui les attend. L'équipe se donne pour premier objectif d'exceller pendant le calendrier régulier – ce qu'elle n'a pas fait ces dernières années – plutôt que de rêver aux séries éliminatoires.

Les Torontois n'ont pas soulevé la coupe Stanley depuis 1967 ni même gagné une série d'après-saison depuis 2004. Pour chasser leurs démons, ils estiment qu'il leur faudra s'inspirer des succès des dernières années des Bruins de Boston et du Lightning de Tampa Bay en dominant pendant la saison régulière.

Par le passé, nous ne nous sommes pas préparés au mieux pour les éliminatoires, a répété le directeur général Kyle Dubas à sa première rencontre avec les médias depuis la fin octobre.

Nous voulons être une excellence équipe en saison régulière.

Kyle Dubas, directeur général des Maple Leafs

Nous avons connu des passages qui ont nui à notre capacité de nous positionner le plus efficacement possible pour entrer en séries. Donc, pour nous donner les meilleures chances de réussite, nous voulons nous concentrer sur le quotidien, sur la construction d'un état d'esprit et d'habitudes qui nous serviront une fois en séries.

Après avoir fait au mieux une troisième place dans la division Atlantique depuis 2016, les Maple Leafs obtiennent la chance de repartir à neuf en 2021. Toronto n'affrontera que les six autres équipes établies au Canada; de quoi nourrir son envie de s'imposer comme la meilleure au pays.

Ça nous permet de nous concentrer sur un très petit nombre d'adversaires et d'apprendre à bien les connaître, et, surtout, ça nous libère plus de temps pour se concentrer sur nous-mêmes, a évalué l'entraîneur-chef Sheldon Keefe, qui pilote son premier camp d'entraînement après être entré en poste en cours de saison l'an dernier.

Joe Thornton contrôle la rondelle lors d'un match des Sharks de San Jose, son ancienne équipe.

Le vétéran Joe Thornton, qui jouait pour les Sharks de San Jose l'an dernier, figure dans le premier trio des Maple Leafs en ce début de camp d'entraînement.

Photo : Getty Images / Thearon W. Henderson

La surprise de l'entraîneur

Dans les derniers instants de son point de presse, dimanche, le pilote des Maple Leafs a réservé une petite surprise aux journalistes. Sans préavis, il a fait part des trios qu'il entrevoyait pour le début du camp d'entraînement.

À la surprise générale, le vétéran de 41 ans, Joe Thornton, mis sous contrat pour le salaire minimum autorisé par la Ligue nationale de hockey (LNH) à l'automne, se retrouve aux côtés d'Auston Matthews et de Mitch Marner dans le premier trio, a révélé Keefe.

Ce qu'il fait avec la rondelle, la façon qu'il la contrôle dans le territoire offensif, c'est impressionnant à voir. Ce sera plaisant de jouer avec un fabricant de jeu aussi talentueux, a souligné Marner, qui a tout de même reconnu avoir été initialement surpris par la composition de son nouveau trio.

Lors des premiers entraînements volontaires, la semaine dernière, la chimie entre les trois joueurs aurait été au rendez-vous, à en croire Marner et Matthews. Joe Thornton a d'ailleurs célébré Noël avec Matthews et quelques-uns de ses nouveaux coéquipiers alors qu'ils étaient en quarantaine ensemble à Toronto.

Jimmy Vesey, un autre joueur signé au rabais par l'entremise du marché des joueurs autonomes, entame le camp à gauche du capitaine John Tavares et de William Nylander.

Ilya Mikheyev, Alex Kerfoot et Zach Hyman forment la troisième unité, tandis que les vétérans Wayne Simmonds, Jason Spezza et le Russe Alex Barabanov font partie du dernier trio.

Persuadés d'entamer la saison à Toronto

Un stade de hockey vu depuis les tribunes

Les Maple Leafs prévoient entamer leur saison le 13 janvier à l'aréna Banque Scotia de Toronto.

Photo : La Presse canadienne / Franck Gunn

Le premier match de la saison des Maple Leafs est prévu le 13 janvier contre les Canadiens de Montréal à l'aréna Banque Scotia, mais la province de l'Ontario n'a toujours pas donné son accord pour la tenue de matchs de la LNH dans ses arénas. À ce jour, seuls les entraînements et les pratiques d'avant-saison sont permis.

Le directeur général Kyle Dubas ne s'en inquiète pas. Selon lui, ce ne serait plus qu'une question de formalité avant que la province donne son approbation officielle.

L'Agence de la santé publique du Canada a autorisé la tenue de camps d'entraînement au pays, mais il revient aux provinces qui ont des équipes de la LNH de donner le feu vert pour les matchs. L'Alberta a donné son accord le 25 décembre; la Colombie-Britannique a fait de même dimanche; et le Québec a rendu sa décision lundi.

Il ne manque plus que la réponse officielle du Manitoba et de l'Ontario.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !