•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Philippe Pichet veut revenir à la police de Montréal

Radio-Canada a appris que le contrôleur général de Montréal s'intéressait à l'ex-directeur du SPVM.

Le contrôleur général de la Ville de Montréal, Alain Bond (à gauche), veut analyser des informations sur le passage de Philippe Pichet (à droite) comme directeur général à la Ville de Fermont.

Le contrôleur général de la Ville de Montréal Alain Bond (à gauche) veut analyser des informations sur le passage de Philippe Pichet (à droite) comme directeur général de la Ville de Fermont.

Photo : Radio-Canada

L'ex-directeur du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) Philippe Pichet, qui était parti remplir le rôle de directeur général de la Ville de Fermont, est de retour dans la métropole. Il occupait ce poste dans le cadre d'une entente de prêt de service entre la Ville de Montréal et la ville minière.

Selon nos informations, Philippe Pichet a manifesté son souhait de revenir au SPVM dès que possible.

Même si la crise de confiance – qui a secoué la police de Montréal – lui a coûté son poste de directeur il y a deux ans, Philippe Pichet est toujours un haut fonctionnaire employé par la Ville de Montréal.

M. Pichet en point de presse au QG du SPVM.

Philippe Pichet a été directeur du Service de police de la Ville de Montréal du mois d'août 2015 à décembre 2017, moment où il a été remplacé par Martin Prud'homme à la demande du ministère de la Sécurité publique.

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Il faut rappeler qu'en juin 2018, il a accepté de renoncer à son poste de directeur. En échange, la Ville de Montréal mettait fin au processus de destitution demandé par le ministère de la Sécurité publique, et on lui garantissait qu'il gardait son emploi en tant qu'officier de direction au SPVM.

À l'époque, le cabinet de la mairesse Valérie Plante s'était même réjoui que M. Pichet demeure employé par la Ville compte tenu de ses qualités de gestionnaire.

Valérie Plante assise derrière un micro et devant des drapeaux durant une conférence de presse.

Le 18 juin 2018, la mairesse Valérie Plante avait remercié Philippe Pichet par voie de communiqué pour son engagement à servir les citoyens de Montréal, même s'il renonçait à son titre de directeur du SPVM.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Or cette bonne entente semble chose du passé. Selon nos informations, cet éventuel retour à la police de Montréal provoquerait un malaise parmi des élus et fonctionnaires.

Le contrôleur général s'intéresse au dossier Pichet

Radio-Canada a appris que le contrôleur général Alain Bond a lui-même entrepris des vérifications sur Philippe Pichet en contactant la Ville de Fermont le 26 novembre dernier.

Portrait d'Alain Bond.

Alain Bond est contrôleur général à la Ville de Montréal. Il a le mandat de faire respecter le Code de conduite des employés de la Ville.

Photo : Radio-Canada

Le contrôleur général s'intéresse à deux incidents rapportés par des médias de Québecor qui pourraient mettre en lumière des violations au Code de conduite des employés de la Ville de Montréal.

  • Le 20 juillet 2020, le Journal de Montréal a rapporté l'octroi d'un contrat de la Ville de Fermont de gré à gré avec la conjointe de Philippe Pichet pour qu'elle gère le point de service de la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ).
  • Le 13 novembre dernier, TVA Nouvelles rapportait que Philippe Pichet faisait l'objet d'une plainte pour harcèlement psychologique en milieu de travail, dans le cadre de ses fonctions de directeur général.

Radio-Canada n’a pas pu vérifier de façon indépendante ces allégations.

Le contrôleur général, par ses pouvoirs et le protocole de prêt de service entre les deux villes, a réclamé tout document pertinent pour le 9 décembre dernier.

Désaccord entre Montréal et Fermont

En vertu de l'entente de prêt de service, Alain Bond a tenu à rappeler à la Ville de Fermont qu'elle avait la responsabilité de lui communiquer toute information relativement aux incidents rapportés par les médias.

Cependant, la petite municipalité du nord du Québec s'en est défendue dans un courriel envoyé à Radio-Canada.

Dans les circonstances, le seul commentaire que nous pouvons faire est à l’effet que la Ville de Fermont considère qu’elle a respecté l’entente la liant avec la Ville de Montréal.

Marie Philippe Couture, greffière à la Ville de Fermont

Dans une réponse adressée à Alain Bond, elle l'informe entre autres que le dossier du point de service de la SAAQ géré par la conjointe de Philippe Pichet a fait l'objet d'une enquête par l'Autorité des marchés publics (AMP), sans qu'on y trouve de conflit d'intérêts. Philippe Pichet n'aurait pas été impliqué dans le processus de sélection.

En revanche, la Ville de Montréal a réclamé des preuves écrites du résultat de l'enquête de l'AMP.

Philippe Pichet refuse de commenter

Joint par Radio-Canada, Philippe Pichet n'a pas voulu commenter les vérifications en cours du contrôleur général.

Philippe Pichet à son bureau.

L'ancien directeur du SPVM Philippe Pichet souhaite occuper un nouveau poste au sein du Service de police de la Ville de Montréal.

Photo : Radio-Canada / Marlène Jospeh-Blais

Lui qui sera admissible au mois d'avril prochain à une retraite est toujours dans l'attente d'une nouvelle affectation au sein du SPVM. Sa demande est actuellement à l'étude. Une réponse devrait lui être communiquée ce mois-ci.

De son côté, la Ville de Montréal n'a toujours pas informé Philippe Pichet des vérifications le visant. Elle a refusé de répondre à nos questions au sujet de ce dossier particulier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !