•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Une salle de classe vide.

Les salles de classe resteront vides en Ontario en janvier. (Photo d'archives)

Photo : Getty Images / Martine Doucet

Radio-Canada

La rentrée scolaire de lundi se passera en ligne pour tous les élèves ontariens. Les écoles seront fermées jusqu'au 11 janvier pour les élèves de l'élémentaire, partout dans la province.

Les familles devront s’ajuster.

C’est le cas de Marie-Thérèse Awitor, qui a deux enfants qui vont à l’école élémentaire.

Ses deux enfants ont tenté l’expérience de l’école virtuelle cet automne. Après une semaine, ils ont décidé de retourner dans les salles de classe en présentiel.

Cette fois, le présentiel n’est pas un choix. Malgré tout, Mme Awitor se dit plus confiante qu’à l’automne.

Maintenant, ils savent qu'ils doivent retourner en ligne, ils savent c'est quoi être en classe, ils ont déjà une idée de ce que c'est que travailler en ligne, dit-elle.

Ève Gilroy, qui est mère de deux enfants qui vont à l’école élémentaire, s’attend à une route parsemée d’embûches pour les premiers jours d’école.

Les informations pour la rentrée de [lundi] sont arrivées samedi. [...] On sait que ça va être très difficile.

Les travailleurs aussi

Mme Awitor est aussi enseignante au secondaire.

Ça va prendre du temps pour motiver les élèves. Là ils seront tous en ligne, le défi c'est la motivation, selon elle.

Christine Couture, vice-présidente du Conseil des syndicats des conseils scolaires de l'Ontario, explique que les préoccupations sont nombreuses. On a un manque d'instructions claires des conseils scolaires, premièrement. Nos membres n'ont pas accès aux services de garde d'urgence.

Le ministère le l'Éducation a envoyé une lettre aux parents samedi dans laquelle il fait une liste de ses priorités en plus de rappeler les investissements faits depuis le début de la pandémie. Le ministère y affirme vouloir protéger ce qui compte le plus, soutenir un apprentissage en ligne de qualité, souligne avoir élargi un programme de soutien financier aux parents et amélioré la sécurité des services de garde d’enfants.

Avec les informations de Camille Feireisen

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !