•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Albertain entraîne des chèvres à porter des sacs pour décharger les randonneurs

Une chèvre nommée Billy porte deux sacs rouges.

Billy sera bientôt prêt à arpenter les Rocheuses aux côtés de Robert Hatton-Fearnley.

Photo : Radio-Canada / CBC-Monty Kruger

Radio-Canada

Un Albertain, Robert Hatton-Fearnley, a décidé d’entraîner des chèvres afin qu’elles puissent porter du matériel de randonnée au cours de marches ou de camping dans l’arrière-pays.

Son idée est venue lors d’un voyage avec son père. Il a 60 ans et porte un sac de 22 kilos, dit-il en se rendant à l’évidence : pour prolonger les aventures en famille malgré les années, il lui fallait trouver un moyen d'atténuer le poids des sacs à dos.

J'ai regardé des chevaux, des ânes et des mulets, et quand j'ai trouvé des vidéos de chèvres, je me suis dit : "Eh bien, c'est cool." Nous avons donc décidé de nous procurer des chèvres, explique-t-il.

Si l’idée n’a pas convaincu tout de suite ses amis et sa famille qui le pensaient fou, aujourd’hui, tous adhèrent. Nous ne pouvons plus arrêter de parler de camping et du fait de partir à l'aventure avec des chèvres, dit M. Hatton-Fearnley.

Pour espérer partir, il faut former ses nouveaux compagnons de randonnée. Comme les chèvres n’ont pas encore atteint leur taille adulte, elles ne portent rien de lourd, mais sont habituées à marcher pendant des kilomètres et à gravir des obstacles sacs sur le dos.

Elles ne peuvent pas porter de poids pour le moment, donc il n'y a que des ballons à l'intérieur des sacs pour leur donner une certaine largeur afin qu'elles s'habituent à les porter, dit-il.

Dès l'âge de 3 ans, les chèvres pourront porter 30 % de leur poids, et si les prévisions de Robert sont correctes, elles pourront porter environ 27 kilos pendant 12 ans.

Elles peuvent arpenter des terrains escarpés comme le font les chèvres de montagne ou les mouflons, dit-il. Ce sont des animaux incroyables pour vous suivre.

« Tout ce que nous leur demandons de faire, elles le font. Partout où nous allons, elles y vont. »

— Une citation de  Robert Hatton-Fearnley
Deux chèvres à l'entraînement marchent en portant des sacs rouges.

Ces chèvres sont entraînées spécialement pour aider les randonneurs sur les sentiers de montagne escarpés.

Photo : Radio-Canada / CBC-Monty Kruger

Robert Hatton-Fearnley est membre de la North American Packgoat Association, qui promeut l'utilisation des chèvres comme animaux respectueux de l'environnement et qui forme des chèvres pour la randonnée et le camping dans l'arrière-pays.

Il s’agit aussi de respecter les bonnes pratiques, comme laisser de la place aux autres randonneurs sur le sentier et veiller à ce que les chèvres suivent toujours les randonneurs.

Nous leur donnons un travail à faire et nous leur donnons un but, déclare M. Hatton-Fearnley.

C'est une chose qu'elles sont parfaitement capables de faire. Il ne s'agit pas de profiter de l'animal, de l'utiliser à nos propres fins, affirme-t-il. Le but, c'est de leur donner quelque chose qui les rendra heureuses et qui nous rendra également heureux.

D'après un reportage de Monty Kruger

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !