•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une Autochtone de 25 ans emportée par la COVID-19 en Saskatchewan

Savannah Noon debout tenant un bâton.

Savannah Noon, 25 ans est l'une des quatre jeunes victimes de la COVID-19 en Saskatchewan.

Photo : Desiree Noon

Radio-Canada

Une jeune femme autochtone de 25 ans de la Première Nation de Thunderchild, située à 230 km au nord-ouest de Saskatoon, est décédée des complications de la COVID-19.

Savannah Noon est l’une des plus jeunes victimes de la COVID-19 en Saskatchewan.

La jeune femme est décrite comme une lumière brillante dans sa communauté. Sa famille et ses amis se souviennent d’une personne talentueuse et aimable, toujours prête à se mettre au service des autres.

Son oncle Dwayne Noon qui est le coordinateur du programme de lutte contre la pandémie dans la Première nation de Thunderchild explique que la mort de sa nièce avait provoqué une onde de choc dans la communauté de 1800 membres.

Cela a laissé un vide dans notre communauté, c'est certain, dit-il. Cela a fait réfléchir tout le monde, certainement que cela pourrait être n'importe qui maintenant. Au début, nous pensions aux personnes âgées et maintenant nous pensons que ça pourrait être n'importe qui.

Si vous l'avez comme amie, vous avez une amie pour la vie.

Une citation de :Dwayne Noon, oncle de Savannah Noon

Dwayne Noon indique que les condoléances ont afflué de tout le pays.

Savannah Noon était une photographe très ancrée dans sa culture crie. Elle se passionnait pour les paysages et les portraits de ceux qui l'entouraient.

Savannah Noon à droite et son oncle Dwayne Noon, debout.

L'oncle de Savannah Noon, Dwayne Noon posant à ses côtés, est le coordinateur du programme de lutte contre la pandémie dans la Première Nation de Thunderchild.

Photo : Dwayne Noon

Des jeunes emportés par la COVID-19

Son décès était inclus dans la mise à jour du 29 décembre des autorités sanitaires de la province et c'est au moins la quatrième personne de moins de 30 ans dont le décès est signalé en Saskatchewan après avoir contracté COVID-19.

En juillet 2020, la province a signalé le décès d'une personne dans la vingtaine dans le nord de la Saskatchewan, suivi d'un autre décès dans la vingtaine dans le centre-nord de la province en novembre.

Puis, le 15 décembre, une autre personne dans la tranche d'âge des 20-29 ans est également décédée de la COVID-19.

Travaillant en première ligne de la lutte contre la COVID-19 et ayant également vécu la perte d'un être cher, l’oncle de la victime déclare qu'il est important que les gens continuent à prendre le virus au sérieux.

C'est très réel, déclare-t-il. Que quelqu'un de si jeune dans notre famille puisse être abattu comme ça dans la fleur de l'âge, c'est tout simplement indescriptible. Le danger est très, très réel. 

Avec les informations de Morgan Modjeski

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !