•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : 7663 nouveaux cas et 121 décès de plus en 3 jours au Québec

Le Canada a passé le cap des 600 000 infections au coronavirus.

Un panneau indique la direction à prendre pour accéder à une clinique de dépistage.

Le rythme de la vaccination a ralenti au Québec à la fin de l'année.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2021 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les autorités rapportent 7663 nouveaux cas et 121 décès liés à la COVID-19 au Québec depuis le 31 décembre.

Du nombre de nouveaux cas, 2869 ont été recensés dans les dernières 24 heures.

La santé publique précise que 2808 nouveaux cas ont été enregistrés le 31 décembre et 1986 le 1er janvier.

Cela porte à 210 304 le nombre total de personnes infectées, dont 179 456 sont considérées comme rétablies.

Du coup, le Canada a franchi dimanche le cap des 600 000 personnes contaminées depuis le début de la pandémie.

Les autorités fédérales ont indiqué que le pays a enregistré 601 663 diagnostics positifs et que 80 822 de ces cas sont toujours actifs.

Toujours à l'échelle du pays, 15 865 personnes sont mortes de complications liées à la maladie.

Des 121 nouveaux décès répertoriés au Québec depuis la dernière mise à jour, 11 sont survenus dans les dernières 24 heures, portant le total à 8347 morts depuis le début de la pandémie.

Pour ce qui est des hospitalisations, leur nombre a augmenté de 150 par rapport au dernier bilan, avec un cumul actuel de 1225.

Le nombre de personnes admises aux soins intensifs a augmenté de 13, pour un total de 179.

Les autorités précisent que le nombre de prélèvements réalisés le 1er janvier s'élève à 21 711, pour un total de 4 969 846.

Les dernières données font état de 1140 doses de vaccin administrées depuis le 31 décembre, dont 798 dans la journée de samedi, pour un total de 28 762.

COVID-19             : ce qu'il faut savoir

Le Québec rapporte 7663 nouveaux cas de COVID-19 et 121 décès au cours des trois premiers jours de 2021. Une tendance qui est bien loin de rassurer. Le reportage de Yasmine Khayat.

Des choix déchirants à venir

Selon Benoit Mâsse, épidémiologiste et professeur à l’École de santé publique de l’Université de Montréal, la hausse marquée des infections des derniers jours est un résultat direct de la transmission communautaire. 

Même selon les projections qu’on avait faites, c’est parmi les pires scénarios, dit-il.

L’épidémiologiste est d’avis que le nombre de rassemblements durant la période des fêtes a peut-être été sous-estimé.

« C’est vraiment une période très difficile, on frôle les 8400 décès au Québec, c’est un Québécois sur 1000 qui est décédé de la COVID-19 dans les neuf derniers mois. »

— Une citation de  Benoit Mâsse, épidémiologiste et professeur à l'École de santé publique de l'Université de Montréal

Selon lui, il serait surprenant de voir une réduction du nombre d’infections dans les prochaines semaines, ce qui poussera le gouvernement à faire des choix déchirants.

M. Mâsse conçoit mal un retour en classe en date du 11 janvier. Forcément, si on déconfine, ça va nourrir la pandémie et la transmission communautaire. On est déjà au bord de choix difficiles dans les hôpitaux, alors je vois mal comment on pourrait déconfiner, ajoute-t-il.

Retour des voyageurs

L’annonce du gouvernement fédéral voulant que tous les passagers aériens âgés de cinq ans ou plus doivent fournir une preuve d’un test négatif pour entrer au pays est une bonne mesure pour dissuader les gens de voyager, selon Benoit Mâsse. Toutefois, pour l’épidémiologiste, le respect de la quarantaine au retour de l'étranger est la mesure la plus sûre pour réduire le nombre d’infections à venir.

Avec une quarantaine respectée, la situation ne risque pas de dégénérer. Par contre, on doit faire des efforts pour augmenter le nombre de visites surprises et s’organiser pour que les gens fassent leur quarantaine, conclut-il.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...