•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Ordre de l’Ontario à Mike Harris : certaines personnes outrées

Le premier ministre de l'Ontario, Mike Harris, en mêlée de presse.

L'ancien premier ministre de l'Ontario, Mike Harris (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L’Ordre de l’Ontario - la plus haute distinction de la province - a été offerte à Mike Harris, vendredi. Cette nouvelle ne fait pas plaisir à tout le monde.

Le chef de la Première Nation Anishinabek Glen Hare affirme que cette distinction est une insulte aux Premières Nations.

De son côté, la députée du NPD provincial Suze Morrison a publié sur son compte Twitter qu’elle se sentait blessée et enragée par le fait que M. Harris soit honoré par la province. Elle lie M. Harris à la tragédie de Walkerton.

M. Harris a été premier ministre de l’Ontario de 1995 à 2002. Il était alors chef du Parti progressiste-conservateur. Il est présentement président du conseil d’administration de Chartwell, une entreprise qui gère des foyers de soins de longue durée.

Le grand chef de la Nation Anishinabek Glen Hare.

Le chef de la Nation Anishinabek Glen Hare lie M. Harris directement à la crise d'Ipperwash. (Photo d'archives)

Photo : Nation Anishinabek

La crise d’Ipperwash encore fraîche

M. Hare a expliqué par voie de communiqué samedi soir que « l'enquête d’Ipperwash a clairement montré que même s'il n'a pas personnellement appuyé sur la gâchette, les actions de Mike Harris en tant que premier ministre de l'Ontario ont contribué aux circonstances qui ont conduit à la mort par balle du défenseur terrestre non armé Anthony 'Dudley' George dans la nuit du 6 septembre 1995. »

En raison des conclusions de l’enquête sur l’incident, M. Hare affirme que l’honneur reçu par M. Harris vendredi est une insulte aux membres des Premières Nations. La contribution de Harris à notre conscience collective est tout sauf positive.

La tragédie de Walkerton

De son côté, Mme Morrison affirme que M. Harris, qui était premier ministre au moment des faits, est directement lié à la tragédie de Walkerton.

« Ses actions en tant que premier ministre sont directement liées à la mort de Dudley George et des sept personnes décédées à Walkerton. »

— Une citation de  Suze Morrison, députée du NPD provincial

Il s’agit de la pire crise de contamination à l'E. coli de l'histoire du pays. Sept personnes sont mortes, dont une fillette de deux ans. 2300 villageois ont été infectés. Plusieurs en ont encore des séquelles.

Dans le rapport lié à l’enquête qui a suivi, le juge O’Connor pointait du doigt le cabinet du premier ministre de l’Ontario Mike Harris, qui n’aurait pas initialement pris au sérieux le risque envers la santé publique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !