•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plainte contre un orignal, chat emprisonné, la GRC révèle ses appels les plus étonnants

Un écusson de la Gendarmerie royale du Canada

La Gendarmerie royale du Canada rappelle qu'il est important de contacter le 911 en cas d'urgence seulement.

Photo : Radio-Canada

À la fin de chaque année, la division saskatchewanaise de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) révèle son palmarès des 10 appels les plus loufoques qui ne nécessitaient pas de contacter le 911.

Le corps policier souligne grâce au mot-clic #ReasonsNotToCall911 que toutes les situations ne nécessitent pas l’intervention des autorités, comme le démontrent les appels suivants.

Un orignal inébranlable

Une personne a contacté les urgences concernant un orignal aperçu au même endroit deux jours de suite. La personne en question a affirmé que cette attitude du cervidé était suspecte et que la GRC devrait enquêter sur la situation.

Un chat emprisonné par la GRC

Le propriétaire d'un chat était inquiet, puisque le félin n’était pas rentré à la maison depuis plus de deux jours. La personne a appelé la police pour savoir si l’animal était en garde à vue au poste de police.

456 km à l’est

Un coordinateur aux lignes d’urgences de la GRC affirme qu’un citoyen a appelé pour connaître l’itinéraire routier de la ville de Yorkton jusqu’à Winnipeg, soit 456 km à l’est.

Service au volant

Une personne affamée a appelé la ligne du 911 pour connaître les restaurants qui sont ouverts afin de pouvoir casser la croûte.

Un café glacial

Toujours sous le thème de la nourriture, le 911 a reçu un appel concernant un client qui trouvait son café trop froid à son goût.

Un stationnement pas évident

Un conducteur a contacté les lignes d'urgence pour savoir où se stationner après qu’une autre personne a pris sa place devant son domicile.

Une dispute à la station d’essence

Un client mécontent d’une station-service a appelé le 911 après qu’un employé a refusé de retirer lui-même la carte débit du client de la machine à carte.

Un récidiviste des appels loufoques

Une personne a appelé les lignes d’urgence pour remettre en question une amende qu’il a reçue. L’infraction en question? Avoir appelé inutilement les lignes d’urgence.

L’époque des cassettes est officiellement révolue

Un passionné de musique a appelé le 911 pour savoir comment écouter ses pistes de lecture sur son cellulaire.

Les enfants d’abord

Un parent inquiet a appelé le service d’urgence pour demander qu’une plateforme de film en ligne offre de meilleurs choix pour ses enfants.

Par l’entremise de ce palmarès, la GRC rappelle que les lignes d’urgence doivent être utilisées vraiment en cas d’urgence.

Avec les informations de Guy Quenneville

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !