•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jusqu’à 46,8 M$ de rénovations pour le souterrain de Portage et Main

Le plafond d'un sous-sol s'écroule.

Plusieurs facteurs, comme la taxe sur les produits et services, n’ont pas été pris en compte dans les coûts des rénovations.

Photo : Ian McCausland/Twitter

Radio-Canada

La Ville de Winnipeg est confrontée à une facture colossale pour la rénovation du hall souterrain à l'intersection de l'avenue Portage et de la rue Main. Le montant des réparations pourrait atteindre 46,8 millions de dollars.

Fuites au niveau de la lucarne, système électrique et de ventilation obsolète : la liste des défauts que présente le hall souterrain est détaillée dans un rapport de la firme CMC Engineering.

L’étude des rénovations a été faite en mai 2019, mais le rapport a été rendu public un peu avant Noël, avec une demande de propositions de plan de rénovation de la Ville pour cet espace souterrain de plus de 40 ans.

Le total du projet est estimé à 32 615 600 $, soit 46 840 063,96 $ en y ajoutant le coût d’inflation.

Dans un courriel, un porte-parole de la Ville de Winnipeg indique que les demandes de soumissions de plan de réparation devraient être attribuées au mois de mars. Les rénovations devraient, elles, être terminées d’ici cinq ans.

Le président du Comité sur la propriété et le développement de Winnipeg a de son côté indiqué à CBC/Radio-Canada qu’il fallait aller de l’avant avec le projet, mais a reconnu que beaucoup d’argent était en jeu et que les budgets sont limités.

Le système d’urgence du bâtiment, soit les alarmes, lumières, et systèmes d’extincteurs automatiques, fait également défaut.

Avec un tel montant, j’espère qu’on va se concentrer sur les défauts du système d'urgence et voir comment on peut régler la situation par étape, indique la conseillère municipale du quartier Daniel McIntyre, Cindy Gilroy, dans un courriel.

On doit s’assurer que le bâtiment est sécuritaire pour le public et ceux qui sont autour de cette zone, poursuit-elle.

Avec les informations de Sean Kavanagh

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !