•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : La vaccination commence aux Territoires du Nord-Ouest

Une femme sourit pour la caméra avant ou après s'être fait vacciner.

Caroline Douglas a été la première résidente du foyer pour personnes âgées Jimmy Erasmus de Behchokǫ̀ a se faire vacciner, jeudi matin.

Photo : Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest

Les premiers résidents des centres de soins de longue durée des Territoires du Nord-Ouest ont reçu le vaccin Moderna contre la COVID-19 ce matin à Yellowknife et à Behchokǫ̀.

Dans un communiqué, le gouvernement ténois a indiqué avoir commencé la vaccination des résidents et des employés du foyer pour personnes âgées Jimmy Erasmus de Behchokǫ̀ et du Manoir AVENS de Yellowknife, simultanément jeudi matin.

L’équipe, composée de logisticiens, d’infirmiers et d’interprètes, était présente pour aider le personnel de santé sur place, considéré comme les experts de leur établissement ou collectivité, à administrer les vaccins , indique le communiqué.

Mercredi, la médecin hygiéniste en chef du territoire Kami Kandola, avait fait l’annonce que la vaccination de ce groupe prioritaire commencerait plus tôt que la date du 11 janvier initialement annoncée.

Un homme se fait vacciner.

Le résident du Manoir Aven, Bruce Jonasson a été le premier Ténois à se faire vacciner contre la COVID-19, jeudi matin à Yellowknife.

Photo : Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest

Le gouvernement n’a toujours pas publié son plan de déploiement du vaccin, ce qui est prévu la semaine prochaine, mais continue d’en dévoiler des détails.

Les autorités sanitaires ont identifié cinq groupes de populations prioritaires :

Les aînés de 60 ans et plus qui comprennent les résidents des établissements de soins de longue durée et ceux qui vivent dans des milieux de vie communs.

Les personnes atteintes d’une maladie chronique ou de plusieurs problèmes de santé, ceux qui sortent régulièrement du territoire pour obtenir des soins et qui sont exposés à un risque encore plus élevé.

Les personnes susceptibles de transmettre le virus à ceux qui présentent un risque accru de maladie grave comme les travailleurs de la santé de première ligne, ou ceux qui prodiguent des soins aux populations vulnérables.

Les travailleurs ténois qui travaillent régulièrement à l’extérieur du territoire et qui courent un risque élevé de contracter la COVID-19 et de la transmettre à des membres de leur entourage.

Les résidents des collectivités éloignées, y compris les collectivités autochtones, dont l’infrastructure sanitaire est limitée comparativement aux grands centres.

Ces cinq groupes seront progressivement priorisés selon le rythme auquel le territoire reçoit ses nouvelles doses du vaccin promis par Ottawa.

Une seringue dans un flacon du vaccin de Moderna.

Le gouvernement ténois veut prioriser les résidents des centres de soins de longue durées avant de commencer à vacciner les autres populations prioritaires.

Photo : Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest

Mercredi, la médecin hygiéniste en chef a indiqué que la vaccination pour ces groupes prioritaires commencerait dès le 11 janvier.

Elle estime que la vaccination générale devrait commencer aux alentours de mars.

Les T.N.-O. comptent toujours avoir terminé leur campagne de vaccination en mars 2021, indique le communiqué de presse.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !