•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au Manitoba, la première livraison du vaccin Moderna ira aux Premières Nations

Une fiole contenant le vaccin Moderna COVID-19.

Les premières doses du vaccin de Moderna réceptionnées par le Manitoba seront principalement distribuées aux Premières Nations de la province.

Photo : Associated Press / Eduardo Munoz

Le gouvernement du Manitoba annonce que la grande majorité des premières doses du vaccin Moderna qu'il recevra seront distribuées à des Premières Nations de la province.

Selon un communiqué de presse, environ 7300 doses du vaccin devraient arriver au Manitoba cette semaine et 5300 d’entre elles seront destinées en priorité immédiate aux Premières Nations.

Le vaccin de Moderna est mieux adapté aux communautés isolées vu qu’il est plus facile à entreposer que le vaccin de Pfizer-BioNTech.

Cette collaboration efficace entre la province, des experts de la santé et des représentants de Premières Nations va assurer l’accès équitable aux traitements de vaccination pour tous les Manitobains, déclare le médecin hygiéniste de la province et membre du groupe de travail provincial sur les vaccins contre la COVID-19, le Dr Joss Reimer.

Un travail historique

La province indique qu’elle a consulté l’équipe d’intervention pandémique au sein des Premières Nations du Manitoba, des représentants fédéraux et les Forces armées canadiennes, entre autres, afin de déterminer quelles communautés et quelles personnes devraient recevoir le vaccin en priorité.

Nous sommes contents de ce partenariat et de l’esprit de collaboration qui ont été développés, et qui continueront alors que sont prises les décisions délicates concernant le déploiement de ce vaccin, commente le conseiller médical de l’organisme Manitoba Keewatinowi Okimakanak (MKO), le Dr Barry Lavallee, dans le communiqué.

un homme avec une calvitie au micro de CBC News et CityTV

Le Dr Barry Lavallee, en conférence de presse

Photo : Radio-Canada / (Gary Solilak/CBC)

C’est un travail historique. Le dialogue aide à créer un partenariat entre les Premières Nations et le gouvernement provincial. Alors que ce processus avance, tout le monde en bénéficiera, ajoute-t-il.

Parmi les priorités définies grâce aux consultations, note le communiqué, il y a le besoin de moyens sécuritaires et pratiques de vacciner les travailleurs de la santé et les aînés des Premières Nations dans des foyers de soins personnels.

Distribution intégrale

Les travailleurs de premières lignes seront les premiers à recevoir le vaccin et à s’assurer qu’ils soient distribués dans les communautés, soutient le grand chef de l'Assemblée des chefs du Manitoba, Arlen Dumas, qui se réjouit de cette annonce. 

 On se fiera à nos experts pour savoir quelles régions devront être les premières desservies, quelles sont celles qui en ont le plus besoin, poursuit-il.

Pour être immunisé contre la COVID-19, deux injections du vaccin sont nécessaires.

Arlen Dumas assure que le plus grand nombre de vaccins sera distribué, plutôt que de garder les secondes injections de côté, afin de les réserver aux personnes ayant déjà été inoculées. 

Il n’y a pas de raison de les garder, nous avons l’assurance que davantage de vaccins seront disponibles avec le temps, dit-il. 

Il est important que le premier déploiement [de vaccin] soit le plus massif possible pour fournir un maximum de protection à nos populations, poursuit-il.

Des doses du vaccin de Moderna en plus

La province dit qu’elle offrira des formations aux équipes de vaccination des Premières Nations et qu’elle collaborera avec elles pour créer une campagne de promotion de la vaccination.

Le gouvernement fédéral accorde des doses de vaccins aux provinces en fonction du nombre d’habitants. Le Manitoba s’attend à recevoir environ 228 000 doses des vaccins Pfizer et Moderna d’ici le 31 mars.

La province soutient qu’elle a convaincu le gouvernement fédéral de lui accorder 9600 doses supplémentaires du vaccin Moderna, en raison de son importante population autochtone.

Un centre de vaccination sera établi dans la ville de Thompson, dans le nord du Manitoba. Celui-ci permettra d'administrer le vaccin de Pfizer-BioNtech dans les communautés isolées du Nord, précise le communiqué.

Avec des informations de Laïssa Pamou

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !