•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pierre Arcand à la Barbade : « une erreur de jugement », dit Anglade

Dominique Anglade après la fin de son premier caucus en tant que cheffe libérale.

Dominique Anglade affirme qu'elle a fortement déconseillé à son collègue de partir en vacances à la Barbade pour Noël (archives).

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Radio-Canada

La cheffe libérale, Dominique Anglade, condamne la décision du député Pierre Arcand d'aller passer des vacances à la Barbade pour Noël. Elle estime que c’était « une erreur de jugement » de sa part et lui a demandé de revenir le plus rapidement possible de voyage.

Je peux vous dire qu’on va avoir une bonne discussion sur la nécessité et le rôle de l’exemplarité dans ce qui se passe présentement, a-t-elle dit en entrevue sur les ondes de RDI mercredi.

Le député libéral de Mont-Royal–Outremont s’est envolé vers la Barbade le 25 décembre, où il loue un condo. La décision d'aller passer des vacances à la Barbade pour Noël a été prise malgré l'opinion défavorable des autres élus de son parti.

Dominique Anglade affirme qu'elle a elle aussi fortement déconseillé à son collègue de faire ce voyage, alors que la population est en confinement et qu'Ottawa tente de dissuader la population de voyager. Elle admet que le Parti libéral aurait dû interdire les voyages non essentiels à ses élus.

On demande à nos élus de montrer l’exemple et ce n'est clairement pas ce qui a été fait.

Dominique Anglade, cheffe du Parti libéral du Québec

La cheffe rappelle qu’il sera important pour le député ainsi que tous ceux présentement en voyage, montrés du doigt par le gouvernement Legault mardi, de faire leur quarantaine obligatoire.

C’est là l’enjeu fondamental : il faut que les personnes respectent leur quarantaine, qu’ils ne retournent pas au travail et qu’ils fassent les tests appropriés.

La cheffe précise toutefois que Pierre Arcand n'a pas enfreint les règles et qu'il ne fera pas l'objet d'un blâme.

Je regrette aujourd’hui cette décision, compte tenu de la situation qui prévaut actuellement au Québec et du respect que l’on doit aux travailleurs de la santé, a déclaré Pierre Arcand, ex-chef intérimaire du Parti libéral du Québec (PLQ), dans une déclaration transmise mardi à Radio-Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !