•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doug Ford savait que son ministre des Finances était à l'extérieur de la province

Doug Ford prévoit tenir une « conversation difficile » avec Rod Phillips au retour de celui-ci en Ontario.

Doug Ford et son ministre des Finances, Rod Phillips, marchent dans un corridor à Queen's Park.

Doug Ford a assuré qu'il tiendra une « conversation difficile » au retour de Rod Phillips, prévu jeudi, selon le premier ministre. (archives)

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Radio-Canada

Le premier ministre de l'Ontario a admis qu'il était au courant du voyage d’agrément de son ministre des Finances, Rod Phillips, « peu après » l'arrivée de ce dernier dans les Caraïbes. L'opposition appelle quant à elle au renvoi du ministre du gouvernement.

Le premier ministre a affirmé lors d'un point presse sur l'administration des premières doses du vaccin de Moderna, à Mississauga, qu'il savait que M. Phillips était sorti de l'Ontario.

Rod Phillips séjourne depuis le 13 décembre sur l'île caribéenne de Saint-Barthélemy, malgré les multiples recommandations de la santé publique de rester à la maison.

Je l'ai appelé peu de temps après son arrivée. Je lui ai parlé et lui ai demandé où il était, a raconté Doug Ford.

[C'est] mon erreur et j'en assume l'entière responsabilité. À ce moment-là, j'aurais dû lui dire de revenir en Ontario et je ne l'ai pas fait [...] Il n'y a absolument aucune excuse.

Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

Il ne m'a jamais dit qu'il partait, a ajouté le chef du gouvernement.

M. Ford a déclaré qu'il prévoyait tenir une conversation difficile avec son ministre au retour de celui-ci, prévu jeudi, selon lui.

Nous disons aux gens de rester à la maison. [Nous leur disons] que vous ne pouvez aller nulle part [...] Il ne peut y avoir de règles pour les élus et [d'autres] pour les non-élus.

L'opposition réclame le renvoi de Rod Phillips

Andrea Horwath a réagi plus tôt mercredi au séjour du ministre hors du Canada, révélé la veille par les médias, puis a lancé une pétition en ligne demandant son congédiement.

Andrea Horwath

La chef du NPD de l'Ontario, Andrea Horwath, a remis en cause la décision de Doug Ford de ne pas punir Rod Phillips, en voyage d'agrément dans les Caraïbes depuis deux semaines.

Photo : Radio-Canada

Alors que le gouvernement exige des sacrifices de la part des Ontariens ordinaires, Rod Phillips a choisi d'ignorer les conseils de santé publique, de s'envoler pour Saint-Barthélemy et de créer une dissimulation élaborée sur les médias sociaux.

Plusieurs publications sur le compte Twitter de Rod Phillips depuis son départ ont insinué qu’il était plutôt en Ontario.

Le ministre des Finances Rod Phillips parle lors d'une conférence de presse avec Doug Ford à ses côtés.

Le ministre des Finances Rod Phillips en conférence de presse avec Doug Ford. (archives)

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Il n’est pas crédible qu’un haut membre du Cabinet n’ait pas dit au bureau du premier ministre qu’il quittait le pays pendant des semaines au plus fort d’une urgence mondiale. S'il ne le faisait pas, ce serait en soi une raison suffisante pour le rétrograder, a affirmé Mme Horwath.

En raison de son manque de jugement et d'honnêteté, Doug Ford doit expulser Rod Phillips du Cabinet.

Andrea Horwath, leader du NPD de l’Ontario

Mardi soir, Doug Ford avait déjà réprimandé la décision de son ministre, se disant extrêmement déçu par ce comportement tout à fait inacceptable.

Peu après, M. Phillips avait présenté ses excuses et affirmé organiser son retour au Canada immédiatement.

Pour Andrea Horwath, les progressistes-conservateurs se comportent comme si les règles ne s’appliquaient pas à eux.

Elle a rappelé les écarts de Doug Ford, qui s’était rendu à son chalet à Pâques alors qu’il demandait aux Ontariens d’éviter de se déplacer, et du député Sam Oosterhoff, photographié en présence de nombreuses personnes dans un restaurant en octobre.

Demander aux gens ordinaires de se sacrifier pendant que les initiés de Ford vivent la grande vie est une erreur, et cela doit cesser, a-t-elle ajouté.

Le Parti libéral demande des explications

De son côté, le Parti libéral de l'Ontario a repris la rhétorique du NPD et a interpellé directement Doug Ford.

Vous et votre propre gouvernement continuez de vous comporter comme si vous étiez au-dessus des règles que nous devons respecter, a écrit le député d'Orléans, Stephen Blais, dans un communiqué.

Stephen Blais lors d'un conseil municipal.

Le député libéral d'Orléans, Stephen Blais. (archives)

Photo : Radio-Canada / Giacomo Panico

Il a exigé des conséquences en ce qui concerne Rod Phillips, et des explications de la part du premier ministre.

Il est de pratique établie depuis des décennies que tous les ministres doivent aviser le Cabinet du premier ministre de tout voyage à l’extérieur de la province.

Stephen Blais, député du Parti libéral de l'Ontario

En tant que tel, il est tout simplement impossible de croire que le ministre le plus expérimenté de votre Cabinet puisse quitter le pays pendant plus de deux semaines à votre insu, ajoute le député libéral.

Ford doit montrer la porte de sortie à Phillips, selon un politologue

Pour Tim Abray, chercheur en communication politique à l'Université Queen's à Kingston, Rod Phillips, qui est par ailleurs député d'Ajax, doit être démis de sa fonction gouvernementale.

Doug Ford devrait absolument [lui] montrer la porte de sortie, il doit vraiment partir. Il a violé la confiance de ses électeurs et celle des Ontariens, a-t-il commenté à CBC peu après le point de presse du premier ministre mercredi.

Remarquant que l'Ontario subit probablement le moment le plus critique de cette pandémie en ce moment., M. Abray a estimé que M. Phillips, une personne occupant une position de confiance élevée, a dépassé les bornes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !