•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doug Ford étrille son ministre des Finances parti en voyage à l'étranger

Doug Ford lors de son point de presse quotidien.

Doug Ford a mis en avant le « sacrifice » demandé aux Ontariens dans le mot d'ordre de rester à la maison pour contenir la propagation de la COVID-19.

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Radio-Canada

Le premier ministre de l'Ontario s'est dit « extrêmement déçu » par Rod Phillips, qui a admis mardi être parti récemment en vacances hors du Canada avec son épouse, malgré de multiples appels des gouvernements ontarien et fédéral à rester à la maison.

Dans une déclaration envoyée à Radio-Canada par son cabinet, M. Phillips a expliqué au cours de la journée avoir planifié son séjour.

Immédiatement après la fin de la session législative, qui a eu lieu le 8 décembre, ma femme et moi sommes partis pour un voyage personnel planifié auparavant à l'extérieur du pays, a écrit Rod Phillips dans une déclaration envoyée par son attachée de presse. Il y a mentionné avoir continué son travail de ministre et de député, en ligne.

Un homme en complet parle avec deux personnes en arrière-plan.

Le ministre des Finances de l'Ontario Rod Phillips

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Le bureau du ministre des Finances a indiqué qu'il était parti le 13 décembre dernier et qu'il était toujours hors du pays.

À la suite de la médiatisation de ce séjour, Doug Ford a publié un communiqué en soirée, sur le ton de la remontrance.

J'ai fait savoir au ministre que sa décision de voyager est tout à fait inacceptable et qu'elle ne sera plus tolérée par lui ou par un membre de notre Cabinet et de notre caucus.

Une citation de :Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

J'ai également dit au ministre que j'avais besoin de lui au pays immédiatement, a ajouté le chef du gouvernement ontarien.

Rod Phillips s'excuse et rentrera au pays immédiatement

Quelques minutes après la publication de ce communiqué, Rod Phillips a indiqué dans une nouvelle déclaration profondément regretter son séjour, qu'il a précisé avoir passé sur l'île française de Saint-Barthélémy, dans les Caraïbes et financé par des fonds personnels.

C'était une erreur et je m'excuse.

Une citation de :Rod Phillips, ministre des Finances de l'Ontario

Je prends des dispositions pour retourner immédiatement en Ontario et je commencerai une quarantaine de 14 jours dès mon arrivée, a-t-il affirmé.

Mentionnant les sacrifices demandés aux Ontariens, Ford a réitéré le fait que la seule façon de vaincre la COVID-19 est de suivre les conseils fournis par nos experts en santé publique.

Les fonctionnaires ne font pas exception, a-t-il ajouté.

Si j'avais été au courant de l’éventuel confinement du 26 décembre dans toute la province, nous aurions annulé le voyage, s'est défendu Rod Phillips.

En point de presse, la Dre Barbara Yaffe, médecin hygiéniste en chef adjointe de l'Ontario, n'a pas voulu commenter directement le voyage du ministre Phillips.

Elle a toutefois insisté sur l'importance d'éviter les déplacements non essentiels et du respect de la quarantaine pour ceux qui reviennent de l'étranger.

Dans un communiqué, l'opposition officielle a souligné la contradiction du gouvernement Ford entre le mot d'ordre de rester à la maison et le laissez-passer accordé au ministre Phillips.

Alors que le reste d'entre nous a envie de serrer dans ses bras nos proches de nouveau, les proches de Doug Ford font la fête, même en vacances sous les tropiques.

Une citation de :Sara Singh, députée et cheffe adjointe du NPD de l'Ontario

Depuis le mois de mars, l’Agence de la santé publique du Canada recommande aux voyageurs d’éviter tout voyage non essentiel à l’extérieur du Canada.

Peu avant le début de la relâche du temps des Fêtes, Ottawa a en parallèle lancé une campagne de communication visant à dissuader les gens de partir à l’étranger pour des motifs non impérieux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !