•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ontario : le couple qui a contracté le nouveau variant finalement lié à un voyage

Plan moyen de Patty Hajdu qui parle devant un micro.

La ministre de la Santé du Canada, Patty Hajdu, l'a dévoilé sur Twitter dimanche en soirée. (archives)

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Radio-Canada

Les efforts de traçage des cas du couple ontarien qui a contracté le nouveau variant de la COVID-19 ont finalement dévoilé un lien avec une personne qui a voyagé au Royaume-Uni récemment.

C'est ce qu'a dévoilé la ministre de la Santé du Canada, Patty Hajdu, sur Twitter, dimanche en soirée.

Lors de l'annonce initiale, le gouvernement ontarien avait affirmé que le couple de la région de Durham qui a contracté le nouveau variant de la COVID-19 n'avait pas d'antécédents de voyage.

Les cas sont un couple de [la région de] Durham qui n'a pas d'antécédents de voyage, d'exposition ni de contacts à risque élevé, pouvait-on lire dans le communiqué officiel.

Or, la ministre de la Santé du Canada a offert une mise à jour contredisant cette information environ 24 heures plus tard.

Depuis que le gouvernement a annoncé la première occurrence, le nouveau variant a été détecté une seconde fois en Ontario – dans la région d'Ottawa – ainsi qu'en Colombie-Britannique.

Le nouveau variant de la COVID-19, d'abord décelé au Royaume-Uni, serait de 50 % à 74 % plus contagieux que les autres souches. Cependant, les experts ne pensent pas qu’il soit plus mortel ni même qu’il cause des symptômes plus violents que les variants précédents.

La semaine dernière, le Canada a prolongé jusqu'au 6 janvier la suspension des vols en provenance du Royaume-Uni.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !