•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La liste d’attente pour un médecin de famille s'est allongée en Nouvelle-Écosse

Les progrès réalisés en 2019 ont été effacés, et il y a plus de gens sur la liste qu’en janvier.

Un médecin tape sur l'écran de son téléphone cellulaire.

Le 1er décembre 2020, il y avait 51 735 Néo-Écossais sur la liste d’attente provinciale pour être jumelé à un médecin de famille.

Photo : iStock / Halfpoint

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

2020 se termine en Nouvelle-Écosse avec plus de gens à la recherche d’un médecin de famille qu’en début d’année.

Le nombre de personnes sur la liste d’attente provinciale pour un médecin de famille a une fois de plus dépassé les 50 000 noms, effaçant presque entièrement les gains réalisés en 2019.

Au début de 2020, il y avait 46 991 personnes en attente d’un médecin de famille sur la liste provinciale.

C’était le plus bas total en 20 mois et de plus en plus de personnes étaient jumelées à un nouveau médecin de famille au commencement de l’année. En mars, le vent a tourné. Quelques mois plus tard, les noms s’ajoutaient à nouveau plus vite que les jumelages.

Le 1er décembre, il y avait 51 735 Néo-Écossais sur la liste d’attente provinciale.

Selon les observateurs, ces chiffres ne reflètent que partiellement la réalité, puisqu’il y a des gens sans médecin de famille qui ne se sont pas inscrits sur la liste. La population de la Nouvelle-Écosse croît aussi à un rythme jamais vu en près de 50 ans.

Pas seulement la faute de la COVID

Matt Holland, un gestionnaire de la Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse, souligne que la pandémie est partiellement responsable du ralentissement des jumelages.

Il mentionne aussi que le programme incitatif provincial qui offrait aux médecins 150 000 $ pour chaque patient retiré de la liste a également pris fin en mars 2020.

Ces deux facteurs pourraient très bien avoir eu un effet dans les neuf derniers mois , dit M. Holland.

D'après le reportage de Taryn Grant, CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !