•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : L'Ontario rapporte 2005 nouveaux cas et 18 morts supplémentaires

Une ambulance roule dans les rues de Toronto pendant qu'une piétonne portant un masque traverse la rue.

Une ambulance roule dans les rues de Toronto pendant qu'une piétonne portant un masque traverse la rue.

Photo : Radio-Canada / Evan Mitsui

Radio-Canada

Le bilan de Santé publique Ontario affiche 2005 nouvelles infections de COVID-19 dimanche matin, autant de nouvelles guérisons et 18 morts supplémentaires.

Au total, un peu plus de 171 400 cas ont été répertoriés depuis le début de l'épidémie, et 4377 décès sont à déplorer.

Les données fournies dimanche matin font toutefois état d'une légère baisse des cas actifs dans la province, dont le nombre s'élève à 19 861.

Les hospitalisations sont en hausse par rapport à la veille, passant de 755 à 823. Ce chiffre dépassait 1000 en milieu de semaine. Du côté des patients admis aux soins intensifs, la province en rapporte 285, soit 1 de moins qu'hier, dont 194 sont sous respirateur, soit 7 de plus qu'hier.

Ce ne sont pas tous les hôpitaux qui publient des statistiques mises à jour la fin de semaine.

Dans un premier tweet publié dimanche sur le compte de la ministre de la Santé, Christine Elliott, il est précisé que les données concernant le dépistage seraient accessibles plus tard que prévu

Un peu avant 11 h 30, la ministre a publié un autre tweet affirmant que 61 465 tests ont été réalisés le 24 décembre, 49 511 le 25 décembre et 41 783 le 26 décembre.

La province n'avait pas rapporté ses chiffres de dépistage depuis le 24 décembre au matin.

Nouvelle souche détectée en Ontario

Par ailleurs, les premiers cas canadiens du variant de la COVID-19 récemment découvert au Royaume-Uni ont été confirmés samedi chez deux personnes en Ontario.

À la suite de cette nouvelle, Santé Canada a tenu à rappeler aux voyageurs qui se sont rendus au R.-U. ou en Afrique du Sud dans les 14 derniers jours de surveiller l’apparition des symptômes, de contacter les autorités de santé publique en cas de symptômes et de préciser leurs antécédents de voyage.

Toutes les restrictions et les recommandations de Santé Canada concernant les voyages peuvent être consultées ici (Nouvelle fenêtre).

Alors que l'ensemble du territoire ontarien est retourné en confinement depuis samedi matin, le ministère de la Santé a demandé qu'un système de diagnostic soit imposé dans les aéroports pour mieux maîtriser la pandémie et l'éventuelle arrivée de la nouvelle souche du virus.

De son côté, l'opposition à Queen's Park a montré du doigt les coupes en santé faites par le gouvernement Ford et soutient que le traçage des cas devrait se faire de manière plus systématique dans la province.

De plus, dans un courriel envoyé à Radio-Canada en après-midi dimanche, Santé publique Ontario précise que les tests de diagnostic par écouvillon – ceux utilisés depuis le début de la pandémie – sont efficaces pour déceler la COVID-19, mais que des tests supplémentaires sont nécessaires pour différencier les variants.

Santé publique Ontario [en collaboration avec plusieurs laboratoires] examine de grands volumes d'échantillons positifs au SRAS-CoV-2 pour déterminer la prévalence de la variante britannique dans la province, explique un porte-parole dans le courriel.

L'éclosion dans un foyer de Scarborough prend de l'ampleur

Le foyer de soins de longue durée Tendercare Living Center a annoncé dimanche en soirée que deux résidents supplémentaires du foyer sont décédés de complications liées à la COVID-19.

Samedi, ce foyer annonçait samedi que 13 résidents étaient morts en lien avec la maladie depuis le 23 décembre. L'annonce de dimanche porte ce total à 15.

La direction du foyer a aussi déclaré que 12 résidents supplémentaires ont reçu un diagnostic positif à la COVID-19 dimanche, ce qui porte le total à 128 cas actifs depuis mercredi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !