•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Temps des Fêtes à l'eau pour les motoneigistes

Un sentier de motoneige impraticable.

Les sentiers de motoneige de l'Est-du-Québec sont devenus impraticables.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Sentiers inondés, ruisseaux qui débordent et boue : le redoux et la pluie abondante des derniers jours ont rendu impraticables les sentiers de motoneige de la Côte-Nord, de la Gaspésie et du Bas-Saint-Laurent.

Dans l’Est-du-Québec, tout est fermé à cause de la pluie.

Denis Langevin, deuxième vice-président de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec

C'est une déception pour de nombreux motoneigistes, qui sont privés de leurs sentiers en plein congé des Fêtes.

Tout est fermé depuis jeudi soir : il n’y a plus de neige, explique Denis Langevin, deuxième vice-président de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec. Il va falloir attendre que ça gèle et qu’il retombe de la neige.

Michel Thibeault, président du club de motoneige Ook-Pik de Sept-Îles, ne cache pas sa frustration. Pour l'instant, tout est à l'eau, déplore-t-il. Ce n'est pas un jeu de mots : c'est à la flotte.

Un sentier de motoneige inondé de boue.

Sur la Côte-Nord, la glace et la neige ont presque complètement fondu.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Les motoneigistes ne sont pas au bout de leurs peines : Environnement Canada prévoit peu de précipitations neigeuses pour l'ensemble de l'Est-du-Québec la semaine prochaine.

À Sept-Îles, cinq centimètres devraient tomber dans la soirée de samedi. C'est pas de la neige, c'est rien que de la marde, rumine Michel Thibeault.

Je m’étais toujours dit : "Sur la Côte-Nord, on n'aura jamais ce problème-là", mais non, ça arrive, il ne faut pas s'asseoir sur ses lauriers, mentionne-t-il.

Un sentier de motoneige inondé.

L'eau a inondé certains sentiers.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

À Gaspé, le manteau neigeux n’était pas bien épais quand la pluie est arrivée.

Il fait à peu près 10 degrés, ça n’a pas de bon sens, explique Steeve Curadeau, président du club Les bons copains de Gaspé. Pas besoin d’aller dans le bois pour savoir que les sentiers sont impraticables.

Ça prenait de la neige, et à la place, on a cette pluie…

Steeve Curadeau, président du club Les bons copains de Gaspé

Dans l'attente de la prochaine tempête

Seule une tempête hivernale pourrait permettre aux motoneigistes de sortir leurs montures et d'aller se promener dans le bois.

Ça nous prend une tempête de 30 à 40 centimètres pour vraiment repartir la saison, explique Denis Langevin, mais quand on regarde les prévisions météorologiques, il ne semble pas y avoir grand-chose d'ici la fin de décembre.

Les motoneigistes vont donc devoir s’armer de patience.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !