•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Surveillance accrue dans les magasins à grande surface du Québec

Des sac de plastique noirs recouvrent des étagères dans un magasin.

Plusieurs sections sont fermées dans les magasins à grande surface.

Photo : Radio-Canada

La séance de magasinage d'Après-Noël doit se faire en ligne cette année étant donné la fermeture imposée aux commerces jusqu'au 11 janvier. Quant aux commerces essentiels qui accueilleront encore des clients en chair et en os, dont certains magasins à grande surface, il leur faudra s'attendre à recevoir la visite d'inspecteurs ou de policiers au cours des prochains jours.

Comme décrété par le gouvernement du Québec, les commerces sont fermés depuis le 25 décembre et le demeureront jusqu'au 10 janvier inclusivement. Le tout dans un effort visant à juguler la transmission de la COVID-19 en sol québécois et à réduire la pression sur le réseau de la santé.

En entrevue à Radio-Canada, le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a confirmé qu'il allait déployer des équipes supplémentaires au cours de cette période. Elles se consacreront spécifiquement à la surveillance des commerces. Les policiers iront visiter des commerces pour s'assurer du respect de la réglementation et du décret, a fait savoir la porte-parole Sandra Dion.

Oui, il y aura des équipes spécifiques, des policiers qui vont répondre soit en prévention, soit en réponse aux appels 911.

Une citation de :Sandra Dion, porte-parole du SPVQ

Ces renforts ont aussi la responsabilité d'intervenir en cas de rassemblements illégaux durant la période des Fêtes. Les policiers de la province ont le mandat clair d'appliquer le décret sanitaire et ont depuis peu le pouvoir de donner des constats d'infraction sur-le-champ.

Des pratiques similaires seront utilisées par d'autres corps policiers ailleurs dans la province, comme dans la grande région de Montréal.

La section des vêtements est fermée dans un magasin.

Les magasins à grande surface ont dû se préparer quelques jours à l'avance pour s'assurer de respecter les nouvelles consignes du temps des Fêtes.

Photo : Radio-Canada

Produits de première nécessité

Une attention particulière sera portée aux magasins à grande surface, a par ailleurs souligné Sandra Dion, du SPVQ.

Contrairement au confinement du printemps, ces détaillants ne seront autorisés qu'à vendre des produits de première nécessité, soit ceux des rayons de la pharmacie, de la quincaillerie et des produits alimentaires. Il leur est interdit de vendre tout article (décoration, loisirs, etc.) qui ne correspond pas aux définitions du décret sanitaire.

Les policiers veilleront à ce que cette consigne soit respectée. Elle vise entre autres à assurer une certaine équité avec les petits commerces québécois qui ne peuvent ouvrir leurs portes, disait le premier ministre François Legault avant les Fêtes.

Radio-Canada a pu constater samedi que des aménagements importants ont été faits dans les magasins de la chaîne américaine Walmart. Des sections complètes ont été fermées, cachées ou rendues physiquement inaccessibles. De l'affichage a également été installé à plusieurs endroits.

Milieux de travail

La Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) maintiendra elle aussi ses activités intensives en lien avec la pandémie malgré la période des Fêtes pour tous les milieux de travail.

On a intensifié nos actions à la mi-octobre et ça se poursuit, a affirmé son porte-parole Nicolas Bégin. On est disponible et on sera présent si la situation le commande, c'est sûr et certain.

Depuis le début de la pandémie, quelque 14 000 inspections ont été réalisées par la CNESST. De ce nombre, le quart provenait d'un suivi de plainte après délation dans un milieu de travail ou par un citoyen.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !