•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

15 séries à regarder sous la couette pendant les Fêtes

Deux hommes sont assis, dont l'un dans un bac de recyclage.

Jason Sudeikis et Brett Goldstein dans la série « Ted Lasso »

Photo : Apple TV+

Radio-Canada

Pandémie oblige, la période des Fêtes devrait laisser encore plus de temps que d’habitude pour se plonger dans des séries avec un bon chocolat chaud. Voici 15 séries récentes à déguster pour égayer ce Noël pas comme les autres. 

Afin de concocter cette sélection, nous avons demandé à trois connaisseurs et connaisseuses de séries, qui font régulièrement part de leurs découvertes télévisuelles sur les ondes d’ICI Première, de nous parler de leurs émissions préférées de l’automne.

Philosophe et professeur à la Faculté de droit de l'Université McGill, Daniel Weinstock est également un mordu de culture, et plus particulièrement de télévision. Il termine presque toutes ses journées devant une série. 

Stratège en communication, Martine St-Victor, qui est aussi chroniqueuse pour RDI et le journal Montreal Gazette, se qualifie de fan finie de télévision. 

Quant à Tanya Beaumont, chroniqueuse culturelle et grande consommatrice de télévision, elle anime l’émission LeZarts sur MAtv et participe au balado E=Hergé2, qui est consacré à la bande dessinée.

Les 10 coups de cœur de nos 3 fans de séries


L’oiseau du bon Dieu (The Good Lord Bird

Coproduite par Ethan Hawke, cette minisérie dramatique de sept épisodes est adaptée du roman du même nom de James McBride, publié en 2013 et lauréat de plusieurs prix. Elle revient sur l’histoire de John Brown, un activiste qui a tenté, en 1859, de lancer une insurrection pour abolir l’esclavage aux États-Unis. L’oiseau du bon Dieu a été applaudi par la critique lors de son lancement en octobre dernier.

L’avis de Daniel Weinstock : Cette reconstitution d’époque dépeint l’histoire américaine avec son racisme et sa violence. Tout est raconté à partir de la perspective d’un jeune garçon esclave, joué par Joshua Caleb Johnson, qui livre une prestation remarquable. John Brown est un personnage plus grand que nature, animé par une sorte de fièvre religieuse. Il pensait que seule la violence pouvait libérer les États-Unis de l’esclavage.

Avec Ethan Hawke, Hubert Point-Du jour, Beau Knapp et Joshua Caleb Johnson

➤ À voir sur Super Écran


Small Axe

Réalisée par le cinéaste britannique Steve McQueen, cette minisérie d’anthologie réunit cinq films racontant les différentes histoires, dans le Londres des années 1960 et 1970, de personnes ayant immigré des Caraïbes. Cette série, dont le titre a été inspiré par la chanson Small Axe de Bob Marley, a bénéficié de l’étiquette du Festival de Cannes 2020. 

L’avis de Martine St-Victor : Ces films sont comme un cours d’histoire sur l’immigration à Londres, mais aussi sur l'intégration de ces immigrants. En plus, les images sont très belles.

Avec John Boyega, Michael Ward et Letitia Wright 

➤ À voir sur Amazon Prime Video


Aunty Donna’s Big Ol’ House of Fun 

Avis aux amateurs et amatrices d’humour absurde : Aunty Donna’s Big Ol’ House of Fun est faite pour vous. Les six épisodes de cette série comique mettent en vedette les humoristes du groupe australien Aunty Donna dans les rôles de trois colocataires.

L’avis de Tanya Beaumont : C’est une série déjantée et rafraîchissante avec de très bons gags et des chansons vraiment niaiseuses. On retrouve le style d’humour des Appendices et, comme les Chick'n Swell, Aunty Donna joue sur le côté un peu cheap.

Avec Mark Samual Bonanno, Broden Kelly et Zachary Ruane

➤ À voir sur Netflix


Chambre 2806 : l’affaire DSK

En 2011, Dominique Strauss-Kahn, directeur du Fonds monétaire international, est accusé d’avoir agressé sexuellement Nafissatou Diallo, femme de chambre dans un hôtel à New York. Cette série documentaire, réalisée par l’acteur français Jalil Lespert, retrace l’affaire qui a signé la fin de la carrière publique de Dominique Strauss-Kahn, alors pressenti pour devenir président de la France. 

L’avis de Martine St-Victor : C’est fascinant, car on découvre l’arrière-scène de cette affaire, qui met en évidence le clash culturel entre la France et les États-Unis. Avec cette série, et les acquittements d’Éric Salvail et de Gilbert Rozon, on voit que beaucoup de travail reste à faire sur le plan judiciaire pour les victimes d’agression sexuelle.

➤ À voir sur Netflix


Bienvenue à Schitt’s Creek (Schitt’s Creek)

Après avoir été mise en ligne sur CBC Gem, l’ultime saison de Bienvenue à Schitt’s Creek est arrivée cet automne sur Netflix, en version originale, et sur Séries Plus, doublée en français. Cette série canadienne, qui a triomphé lors de la dernière remise de prix Emmy, a gagné en popularité au fil des années. Si les gens sont nombreux à suivre Bienvenue à Schitt’s Creek, elle peine à faire rire certaines personnes. Daniel Weinstock conseille de s’accrocher jusqu’à la troisième saison, la série devenant plus subtile après les deux premières. 

L’avis de Daniel Weinstock : 2020 fut l’année de la découverte de Bienvenue à Schitt’s Creek pour moi. D’habitude, je trouve que les comédies de situation ne sont pas drôles, avec leurs formules éculées que l’on voit venir à 100 kilomètres. Mais mes 25 minutes quotidiennes de Bienvenue à Schitt’s Creek sont devenues comme une drogue à partir de la troisième saison. C’est une série bon enfant et teintée d’humanisme, qui fait du bien en cette période anxiogène de pandémie.

Deux femmes et deux hommes sont assis sur un divan et regardent un document d’un air inquiet.

La famille Rose dans la série « Bienvenue à Schitt’s Creek »

Photo : CBC

Avec Catherine O’Hara, Eugene Levy, Annie Murphy et Daniel Levy

➤ À voir sur Netflix, CBC Gem et Séries Plus


The Comey Rule

Basée sur les mémoires de l’ancien directeur de la police fédérale américaine (FBI) James Comey, qui a été limogé par Donald Trump en 2017, la série The Comey Rule relate l’élection présidentielle américaine de 2016 et les débuts de l’administration Trump. C’est l’acteur Brendan Gleeson, notamment vu dans la série de films Harry Potter, qui incarne le président américain. 

L’avis de Martine St-Victor : Avec cette série qui m’a appris beaucoup de choses, on essaie de mieux comprendre comment James Comey a été renvoyé après l’élection de Trump.

Avec Jeff Daniels, Holly Hunter et Michael Kelly

➤ À voir sur Crave et Super Écran


Ted Lasso

Saluée par la critique lors de sa mise en ligne à la rentrée dernière, la série comique Ted Lasso suit un entraîneur de football américain qui vient d’être embauché par une équipe de soccer britannique – au gardien de but montréalais – alors qu’il ne connaît rien à ce sport. 

L’avis de Daniel Weinstock : C’est drôle et intelligent. Cette série montre le choc culturel vécu par un Américain naïf, qui n’est jamais sorti de son pays, quand il se retrouve plongé dans l’univers du soccer britannique, riche de traditions. Son écriture comique pleine d’esprit ne tombe jamais dans la caricature.

Avec Jason Sudeikis, Hannah Waddingham et Jeremy Swift

➤ À voir sur Apple TV+


L’industrie (Industry)

Incursion dans la jungle de la finance londonienne. Cette nouvelle série britannique suit des jeunes sortis de l’université qui tentent de se tailler une place dans ce milieu ultracompétitif, où la drogue et le sexe sont omniprésents. 

L’avis de Martine St-Victor : Cette série, dans la même veine que Succession, se regarde facilement. Écrite par deux meilleurs amis eux-mêmes anciens banquiers, L’industrie nous amène dans un monde qu’on ne voit pas souvent.

Avec Myha’la Herrold, Marisa Abela, Harry Lawtey et David Jonsson

➤ À voir sur Super Écran


Normal people : des gens normaux

Adaptée du roman irlandais Normal People, cette série dramatique raconte l’histoire d’amour complexe de Marianne et Connell, de l’école secondaire jusqu’à l’université. 

L’avis de Daniel Weinstock : C’est la plus belle histoire d’amour que j’ai vue cette année. Les deux jeunes qui incarnent le couple percent l’écran. C’est le genre de série où l’on est triste quand elle se termine, car on s’attache aux personnages.

Avec Daisy Edgar-Jones et Paul Mescale

➤ À voir sur ICI Tou.tv


The Reagans

En quatre épisodes, la docusérie The Reagans décrit le parcours de Ronald et Nancy Reagan, des débuts en politique de celui qui était jusqu’alors acteur de profession jusqu’aux huit années du couple à la Maison-Blanche. 

L’avis de Martine St-Victor : The Reagans dévoile une arrière-scène loin d’être aussi dorée que l’image donnée par le couple Reagan. On a tendance à croire qu’Obama a inventé la communication politique. C’est faux. Ronald Reagan était un président qui avait bien compris le pouvoir de l’image. La série montre aussi l’influence que Nancy Reagan avait sur son mari ainsi que le contrôle qu’elle exerçait sur les membres du cabinet et les médias.

➤ À voir sur Crave


5 autres séries à découvrir 


La chronique des Bridgerton (Bridgerton)

Direction : la haute société londonienne du début du 19e siècle dans cette romance historique déjà décrite par plusieurs médias comme étant un Gossip Girl en robes d’époque. Inspirée de la série de romans rédigés par Julia Quinn, cette série a été créée par Shonda Rhimes, connue pour avoir imaginé Dre Grey : leçons d’anatomie (Grey’s Anatomy).

Avec Phoebe Dynevor, Regé-Jean Page et la voix de Julie Andrews 

➤ À voir sur Netflix à partir du 25 décembre


Les premières impressions (The Undoing)

Mettant en vedette Nicole Kidman et Hugh Grant dans le rôle d’un couple aisé menant une vie en apparence parfaite à Manhattan, la série à suspense Les premières impressions est l’un des succès télévisuels de cet automne. David E. Kelly, à qui l’on doit notamment Big Little Lies, a écrit cette fiction à partir du roman du même nom de Jean Hanff Korelitz.

Avec Nicole Kidman, Hugh Grant, Édgar Ramírez et Noah Jupe

➤ À voir sur Super Écran


La révolution

Cette série fantastique se déroule à l’époque de la Révolution française, mais il s’agit d’une uchronie, c’est-à-dire qu’elle revisite l’histoire. Superproduction déclinée en huit épisodes, La révolution mêle costumes d’époque, intrigues à rebondissements et… hémoglobine.

Avec Amir El Kacem, Marilou Aussilloux et Lionel Erdogan

➤ À voir sur Netflix


On pointe 

Série documentaire en six épisodes, On pointe offre une immersion dans le très exigeant milieu de la danse classique. Elle suit les répétitions du ballet Casse-Noisette, mais aussi le parcours de jeunes danseurs et danseuses de la School of American Ballet, qui forme notamment celles et ceux qui danseront au sein du New York City Ballet. Cette compagnie de danse, fondée par George Balanchine en 1948, est l’une des meilleures au monde. 

➤ À voir sur Disney+


Home for Christmas 

Une comédie romantique de Noël en version série, c’est ce que propose Home for Christmas, dont la deuxième saison vient d’être lancée. Cette série norvégienne attachante se penche, avec humour, sur les tribulations amoureuses d’une infirmière trentenaire. 

Avec Ida Elise Broch, Gabrielle Leithaug et Dennis Storhøi 

➤ À voir sur Netflix

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !