•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manque de médicaments, déshydratation et 158 cas de COVID-19 dans un foyer de soins

Une pancarte signalant le stationnement de l'établissement.

Une éclosion majeure de COVID-19 est en cours touche 158 personnes parmi les résidents et le personnel de l'établissement Tendercare Living Centre, à Scarborough.

Photo : CBC/Evan Mitsui

Radio-Canada

Des médecins alertent sur les conditions au sein d’une maison de soins infirmiers de Scarborough, en Ontario. Selon eux, les résidents ne reçoivent pas suffisamment d'eau ou de médicaments en raison d'un manque de personnel au milieu d'une flambée des cas de COVID-19.

La maison de soins infirmiers Tendercare est actuellement aux prises avec 109 cas actifs parmi les résidents et 49 cas parmi le personnel. Vingt-six autres résidents sont déjà décédés du virus et 10 sont hospitalisés.

À ce jour, aucun cas chez les résidents n'a été déclaré résolu.

La Dre Silvy Mathew, médecin de famille et de soins de longue durée qui s'est récemment rendue à Tendercare, affirme que plusieurs résidents souffrent de divers états de déshydratation, avec un nombre insuffisant de personnel disponible pour les aider à manger ou à boire.

Manque de personnel

Lorsqu'elle a évalué certains d'entre eux, elle a dû commencer à pratiquer une hypodermoclyse - un processus qui consiste à injecter des liquides sous la peau du patient pour aider à les hydrater.

Tout en félicitant le personnel qui travaille incroyablement dur, elle a indiqué que beaucoup plus d'infirmières et de préposés aux bénéficiaires sont nécessaires immédiatement pour suivre le niveau de soins requis.

Trois femmes portant un masque sortent de la porte d'entrée.

Des membres du personnel de Tendercare à la sortie de l'établissement mercredi.

Photo : CBC/Evan Mitsui

J'avais une infirmière avec moi et deux préposés dimanche pour l'aile dont je m'occupais et ce n'est pas assez, même sans que les gens soient malades, a-t-elle déclaré mercredi à CBC.

La docteure a témoigné sur Twitter ne pas dormir depuis sa dernière visite dans l'établissement.

Dans une note envoyée aux familles des résidents mardi matin, le directeur général de la maison, le directeur des soins et le gestionnaire des résidences pour retraités ont déclaré qu'ils travaillaient avec tout le personnel pour renforcer toutes les politiques de prévention et de contrôle des infections.

L'hôpital général de North York appelé à la rescousse

Bien que le Réseau de santé de Scarborough a aidé l’établissement appartenant à la société Extendicare en fournissant une aide aux dépistages et des médecins, un accord de gestion avec l’hôpital général de North York sera bientôt finalisé pour mieux aider la maison à lutter contre l'épidémie.

Une étape bienvenue, selon le personnel de Tendercare, dans un communiqué.

Nos équipes collaboreront avec les médecins, les cliniciens et les experts en contrôle des infections fournis par l’hôpital général de North York pour éliminer le virus de notre résidence le plus rapidement possible, tout en réduisant les pressions actuelles sur notre personnel alors qu'il s'occupe de nos résidents, a déclaré le responsable des programmes pour les résidents à Tendercare Candy Chan.

Une personne avec un couvre-visage est visible à travers une fenêtre de l'établissement.

Un porte-parole de Tendercare a confirmé mercredi après-midi qu'un accord de gestion avec l'hôpital général de North York sera bientôt finalisé pour mieux aider l'établissement à lutter contre l'épidémie.

Photo : CBC/Evan Mitsui

Pendant ce temps, la province a également déclaré avoir effectué sa propre inspection de la maison.

Lorsque les foyers sont en situation d'épidémie, le ministère travaille directement aux côtés du bureau local de santé publique, du réseau local d'intégration des services de santé et de tous nos partenaires du secteur de la santé pour les stabiliser et les ramener à un fonctionnement normal, a déclaré Krystle Caputo, attachée de presse de la ministre des Soins de longue durée, Merrilee Fullerton.

Le rapport du ministère devrait être rendu public une fois terminé et partagé avec le foyer.

Décimation totale du modèle médical de soins

Le Dr Nathan Stall, gériatre à l'hôpital Mont Sinaï de Toronto, a déclaré qu'il n'était malheureusement pas surpris par la situation alarmante qui s'était formée à Tendercare, précisant qu'il ne s'agissait pas d'un incident isolé.

Ce sont des choses que nous avons vues dans la première vague, où vous avez eu une décimation totale du modèle médical de soins dans bon nombre de ces foyers et une décimation franchement totale des soins infirmiers et de soutien personnel qui se poursuit, a-t-il remarqué.

Selon lui, il y a en ce moment de nombreux foyers à travers la province qui subissent de grandes éclosions explosives où il n'y a pas assez de personnel pour nourrir ou changer les résidents de manière fiable et opportune.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !