•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les écoles ne propagent pas le virus, assure l’Alberta

Trois jeunes d'âge différents marchent vers l'école avec des sacs à dos. Ils portent chacun un masque non médical et sont habillés pour le temps froid avec un manteau et une tuque.

Selon la médecin hygiéniste en chef, la contagion ne se fait pas en classe, mais bien à l’extérieur de celle-ci.

Photo : Getty Images / Imgorthand

Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le modèle scolaire en place est efficace pour contrôler la propagation de la COVID-19, assure la médecin hygiéniste en chef, Deena Hinshaw, alors que l’Alberta enregistre une hausse du nombre de décès avant la période des fêtes.

Depuis le début de l’automne, la province a enregistré une hausse des cas de COVID-19 chez les jeunes d'âge scolaire et une hausse plus importante encore vers la mi-novembre. Dans les deux semaines qui ont suivi, le nombre de cas parmi les élèves a presque triplé.

De nouvelles mesures ont ensuite été implantées afin de limiter les activités sportives et les rassemblements à l’extérieur des classes lors d’activités extracurriculaires.

Même si les élèves du secondaire ont dû retourner étudier à la maison tandis que les élèves du primaire demeuraient sur les bancs d’école, le nombre de cas de COVID-19 dans les deux catégories a atteint un plateau avant de diminuer.

Selon la médecin hygiéniste en chef, c’est le signe que les nouvelles restrictions sont efficaces et que la contagion ne se fait pas en classe, mais bien à l’extérieur de celle-ci.

Cela nous indique encore une fois que de réduire nos interactions est essentiel pour nous protéger les uns les autres et pour aplatir la courbe, dit-elle.

L’arrivée d’un nouveau vaccin

L’approbation du vaccin de Moderna, le deuxième vaccin contre la COVID-19 à être approuvé par Santé Canada, est une excellente nouvelle pour la médecin hygiéniste en chef. La quantité de doses qui sera envoyée à la province et la date de cet envoi restent toutefois à déterminer.

« L'arrivée d’un deuxième vaccin est une bonne nouvelle, mais cela ne change rien à la gravité de la situation en Alberta. »

— Une citation de  Dre Deena Hinshaw

Services de santé Alberta a reçu plus de 25 000 doses du vaccin de Pfizer-BioNTech jusqu'à maintenant. La vaccination a commencé à Edmonton et à Calgary la semaine dernière. Elle a commencé pour certains professionnels de la santé dans la zone nord mercredi matin.

Les chiffres du jour

L'Alberta a enregistré 1301 cas de COVID-19 en une journée, alors que le total de cas actifs dans la province descend et atteint 17 821. Le taux de positivité se situe à 6,8 %.

Dix-neuf nouveaux décès sont à déplorer, ce qui porte le total à 890. Un de ces décès est survenu dans la zone nord, 6 dans la zone de Calgary, et 12 dans celle d'Edmonton.

Le nombre d'hospitalisations reste en hausse, atteignant maintenant 821. Parmi les personnes hospitalisées, 146 sont aux soins intensifs.

Les rassemblements de l’Action de grâce ont contribué à la résurgence des cas de COVID-19, explique la Dre Hinshaw, et la province tente toujours de réduire son effet.

« Nous ne pouvons pas nous permettre qu’une telle situation se reproduise étant donné que notre bilan quotidien est quatre ou cinq fois plus élevé que lors de cette période. »

— Une citation de  Dre Deena Hinshaw

Mardi, le gouvernement a assoupli les règles entourant les rassemblements pour les personnes vivant seules pour la période des fêtes, mais la médecin hygiéniste en chef réitère tout de même l’importance de limiter les interactions durant les prochaines semaines.

Pour les Albertains qui souhaitent suivre l’évolution de la pandémie dans la province au cours de la période des fêtes, la Dre Hinshaw partagera les données liées à la COVID-19 sur son compte Twitter entre les 24 et 27 décembre, exception faite pour le jour de Noël.

Les données relatives au nombre de nouveaux cas, de cas actifs, d’hospitalisations et de décès ne seront pas mises à jour sur le site web du gouvernement durant cette période.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !