•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

60 ans de convois sur le chemin de fer entre Port-Cartier et Fermont

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Image d'archives du mythique chemin de fer serpentant dans la forêt

Image d'archives du tracé du mythique chemin de fer

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Il y a 60 ans et des poussières, le 10 décembre 1960, le chemin de fer qui relie Port-Cartier à la mine de fer du lac Jeannine était inauguré. Considéré comme un exploit d'ingénierie pour l'époque, le chemin de fer allait contribuer à l'établissement de la ville de Gagnon, puis de Fermont ainsi qu'au développement de l'industrie minière de la Côte-Nord.

C'est à l'automne 1958 qu'ont commencé les travaux de ce chemin de fer long de 300 kilomètres à travers forêts, montagnes, lacs et rivières.

Ces travaux s'inscrivent dans le cadre d'un grand chantier, où plus de 9000 travailleurs ont été nécessaires à la construction de la mine, du port de mer et du chemin de fer.

Pour les travailleurs, la tâche a été surhumaine, selon Guylaine Rioux, guide principale à la Société historique et patrimoniale de Port-Cartier.

Ça a pris deux ans à construire. On a dû dynamiter cinq montagnes, si bien que dans le premier tronçon de 227 kilomètres, tu traverses cinq immenses tunnels et 15 ponts.

Guylaine Rioux, guide principale à la Société historique et patrimoniale de Port-Cartier

Le 9 décembre 1960, un convoi de passagers emprunte le chemin de fer pour la première fois, avec à son bord, des officiels qui vont célébrer l'aboutissement de cette épopée.

Forêt boréale des Monts Groulx, photographiée par l'autrice Monique Durand.

Le territoire au travers duquel passe le train est parsemé de montagnes et de lacs et de rivières.

Photo : Monique Durand

Il a fallu attendre jusqu’en 1970 pour que le rail soit prolongé de 138 kilomètres vers ce qui deviendra la mine du Mont-Wright et la ville de Fermont.

La compagnie Québec Cartier Mining exploite alors ce gisement de fer avant qu’en 2006, ArcelorMittal Canada reprenne les opérations.

Aujourd'hui, à raison de quatre convois par jour, le chemin de fer transporte 25 millions de tonnes de minerai par an et fait vivre près de 2500 employés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !