•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après 15 ans, le meurtrier de Shanna Poissant obtient une libération conditionnelle

Plan moyen de Shanna Poissant.

Shanna Poissant a été assassinée en juillet 2005 à Hemmingford.

Photo : Radio-Canada

Le meurtrier de Shanna Poissant, morte en 2005, obtient une libération conditionnelle.

Kurt Lauder, 37 ans, a un faible risque de récidive et un fort potentiel de réhabilitation malgré qu'il ait commis un meurtre extrêmement odieux, note la Commission des libérations conditionnelles du Canada (CLCC) dans son rapport du 22 décembre dont Radio-Canada a obtenu copie.

L'ancien lutteur, qui a changé de nom pour Viktor Alexander Vaderstrom en 2018, a assassiné l'adolescente de 16 ans à coups de barre de fer à Hemmingford en 2005, dans la salle d'exercice chez ses parents. Il a ensuite emprunté le véhicule tout-terrain d'un de ses amis pour aller cacher le corps de la victime.

La disparition de Shanna Poissant avait causé une commotion dans sa communauté du sud de la Montérégie, et d'intenses battues avaient été menées pendant deux semaines avant que son corps soit retrouvé.

Le suspect marche escorté par des policiers.

Kurt Lauder, qui a changé son nom pour Viktor Alexander Vaderstrom, a été arrêté et jugé en 2005 pour le meurtre de Shanna Poissant, 16 ans.

Photo : Radio-Canada

Viktor Vaderstrom a eu un comportement positif depuis novembre 2019, lorsqu'il a intégré une maison de transition, souligne la CLCC. Il travaille à temps plein, a passé beaucoup de temps chez sa mère et prévoit y habiter.

Parmi ses conditions de libération, il doit rapporter à son agent de libération conditionnelle toute relation amicale ou amoureuse avec une femme et s'abstenir de consommer de l'alcool ou des drogues.

Le jeune homme avait plaidé coupable à une accusation de meurtre non prémédité et écopé de l'emprisonnement à vie, sans possibilité de libération conditionnelle avant 15 ans.

Sa mère, Suzanne Grosser, avait été condamnée à cinq mois de prison en 2007 pour l'avoir aidé à nettoyer les lieux après le meurtre et à se débarrasser de certaines preuves.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.