•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

France : trois gendarmes abattus lors d'une intervention policière

Le suspect a été retrouvé mort, selon le ministre de l'Intérieur français.

Un gendarme devant la mairie de Saint-Just

Quelque 300 policiers se sont déplacés à Saint-Just, un petit village de 157 habitants, pour retrouver le suspect.

Photo : Getty Images / AFP / OLIVIER CHASSIGNOLE

Radio-Canada

La gendarmerie nationale française confirme que trois policiers ont été tués et un quatrième blessé lors d'une intervention dans la nuit de mardi à mercredi dans le Puy-de-Dôme, un département du centre de la France.

Deux gendarmes répondaient à un appel de violence conjugale et tentaient de porter secours à une femme qui s'était réfugiée sur le toit de sa maison. Lorsqu'ils sont arrivés sur les lieux, un homme a tiré dans leur direction avec une arme à feu, tuant l'un d'entre eux et blessant l'autre à la cuisse. Il a ensuite mis le feu à la résidence.

D'autres gendarmes ont été appelés en renfort. L'homme de 48 ans a de nouveau tiré sur les policiers et a fait deux autres victimes. Les trois policiers assassinés étaient âgées de 21, 37 et 45 ans.

La vie du policier blessé n'est pas en danger. La femme est quant à elle maintenant en sécurité.

Le suspect, d'abord en fuite, a été retrouvé mort, selon le ministre de l'Intérieur français Gérald Darmanin. Quelque 300 policiers étaient à sa recherche. Les circonstances de sa mort n'ont pour l'instant pas été dévoilées.

Le président Emmanuel Macron a aussi réagi sur Twitter.

Avec les informations de Reuters, Agence France-Presse, et Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !