•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

10 agents correctionnels accusés après la mort d’un détenu autochtone

Le pénitencier de Sa Majesté à Saint-Jean, à Terre-Neuve-et-Labrador.

Le pénitencier de Sa Majesté à Saint-Jean, à Terre-Neuve-et-Labrador.

Photo : CBC / Mark Quinn

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Dix agents correctionnels font face à des accusations après la mort d’un détenu autochtone à Terre-Neuve-et-Labrador en 2019.

Jonathan Henoche, un Autochtone détenu provisoirement au pénitencier de Sa Majesté à Saint-Jean dans l'attente de son procès pour meurtre, est mort en prison à l'âge de 33 ans le 6 novembre 2019.

Trois agents correctionnels sont accusés d'homicide involontaire dans cette affaire et sept autres sont accusés de négligence criminelle ayant causé la mort.

Les noms des agents correctionnels ne sont pas divulgués. Leur âge et les accusations portées contre eux sont les suivants :

  1. Homme de 51 ans : homicide involontaire et manquement à l'obligation de fournir les produits de première nécessité;
  2. Homme de 35 ans : homicide involontaire;
  3. Homme de 30 ans : homicide involontaire;
  4. Homme de 44 ans : négligence criminelle causant la mort;
  5. Homme de 41 ans : négligence criminelle causant la mort;
  6. Femme de 38 ans : négligence criminelle causant la mort;
  7. Femme de 36 ans : négligence criminelle causant la mort;
  8. Homme de 34 ans : négligence criminelle causant la mort;
  9. Homme de 28 ans : négligence criminelle causant la mort;
  10. Homme de 28 ans : négligence criminelle causant la mort.

Tous les agents correctionnels ont été arrêtés puis relâchés.

Ils devront comparaître devant le tribunal le 11 février 2021.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !