•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des églises albertaines ne respectent pas les restrictions sanitaires

Les bancs d'une église décorés pour Noël.

Beaucoup de paroissiens devront réserver leur place pour assister à la messe de Noël.

Photo : Radio-Canada / Michel Aspirot

Cette année, les églises albertaines qui veulent offrir une messe de Noël devront se plier aux restrictions sanitaires de la province. Certaines ne respectent cependant pas toutes les règles.

À l'église From The Heart, dans l'ouest d'Edmonton, les chants à la gloire de Dieu s'expriment à pleins poumons. C’est dimanche, et quelques dizaines de fidèles se sont réunis pour partager leur foi.

J'aime vraiment être dans l'église. Ça répond à une parole de Dieu qu'il est doux et agréable d'être ensemble. En ligne, c'est bon, on les suit, mais quand on est ensemble, il y a quelque chose de spécial, explique Véronique Tshimungu, une fidèle.

Dans cette église, les familles sont priées de rester éloignées les unes des autres. Le port du masque est aussi obligatoire, et du désinfectant est mis à la disposition des visiteurs.

Les restrictions, nous les respectons. Nous faisons tout pour le répéter chaque jour aux fidèles.

René Vincent Tshibula, pasteur de l’église From the Heart

Depuis le 12 décembre, les lieux de culte de la province doivent également limiter leur capacité d’accueil à 15 %.

Pourtant, dimanche, l’église From the Heart était remplie au tiers de sa capacité, soit le double du nombre actuellement autorisé par le gouvernement albertain.

René Vincent Tshibula affirme qu’il n’était pas au courant des nouvelles règles.

Un groupe de personnes chantent sur une scène, dans une église.

Des chanteurs célèbrent la messe du dimanche à l'église From The Heart à Edmonton.

Photo : Radio-Canada / Axel Tardieu

Personnellement, je n’ai pas suivi ça et on n’en a pas parlé ici. Si tel est le cas, on sera forcé d’aller en ligne seulement, a-t-il déclaré par téléphone, après la visite de Radio-Canada.

Un pasteur mis à l'amende

Le pasteur de l’église Grace Life Church Of Edmonton, dans le comté de Parkland, a quant à lui reçu une contravention de 1200 $ dimanche pour avoir enfreint les restrictions sanitaires de la province.

Le 17 décembre, Services de santé Alberta (AHS) avait ordonné à l'administration de l’église de présenter un plan de relance afin de rectifier la situation après que des inspecteurs y eurent observé des bénévoles et des visiteurs qui ne portaient pas de couvre-visage.

La province ajoute que les paroissiens ne respectaient pas les règles de distanciation physique à l’intérieur de l’église et que personne sur place ne semblait compter le nombre de visiteurs présents.

Le pasteur de l'église, James Coates, n’a pas répondu à la demande d’entrevue de CBC/Radio-Canada. Un avis publié sur le site Internet de l’établissement indique cependant que l’église n’est ouverte qu’à ses membres, aux visiteurs réguliers ainsi qu'aux personnes qui ont fait une demande pour devenir membres.

Un leader religieux s’oppose aux restrictions

Ce mois-ci, l’église Grace Bible Fellowship, à La Crête, a publié l’enregistrement d’un sermon dans lequel son pasteur, Mike Hovland, appelle les paroissiens à ne pas respecter les restrictions provinciales, qu’il qualifie de tyranniques.

Chacun d’entre nous doit répondre à ces questions lui-même, mais, selon moi, notre communion et notre dévotion sont plus importantes que le respect de ces restrictions, dit-il dans son sermon.

Le gouvernement a outrepassé l’autorité qui lui a été conférée par Dieu. Il est de notre devoir d’obéir à Dieu et de résister à la tyrannie, ajoute le pasteur, qui n’a pas répondu à la demande d’entrevue de CBC/Radio-Canada.

Messe de Noël en personne

Pour le curé de la paroisse Saint-Thomas-d'Aquin d'Edmonton, Jean-Claude Ndanga, les communautés religieuses ont la responsabilité de s'assurer du respect des restrictions sanitaires dans leurs lieux de culte.

Il faut préserver la santé et la vie de tout le monde. C'est un devoir tout à fait chrétien. [...] Au niveau de ma communauté, ça a été bien accueilli, dit-il.

La paroisse organisera d'ailleurs cinq messes de Noël cette année. Deux d'entre elles seront diffusées sur Internet. Les gens qui veulent assister à une des cérémonies en personne devront réserver leur place et porter un masque dans l'église.

La province veut collaborer

Selon la médecin hygiéniste en chef de l’Alberta, Deena Hinshaw, la province collabore depuis des mois avec les communautés religieuses afin de combattre la pandémie de COVID-19.

Quand des groupes mettent leur communauté à risque, nous devons d'abord faire de l’éducation, a-t-elle expliqué lundi en conférence de presse.

Elle ajoute cependant que le non-respect des restrictions par certains groupes peut mettre la sécurité de toute la communauté en péril et qu'il est du devoir de la province d'intervenir dans de tels cas.

Avec la collaboration de Paige Parsons et Axel Tardieu

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !