•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de trace du nouveau variant du coronavirus au Canada

Theresa Tam, en conférence de presse.

L'administratrice en chef de l'Agence de la santé publique du Canada, la Dre Theresa Tam, en conférence de presse, mardi, à Ottawa.

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Le nouveau variant potentiellement plus contagieux du coronavirus découvert au Royaume-Uni n’a pas été détecté au Canada jusqu’ici, ont annoncé mardi les hauts responsables de l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC).

Selon l’administratrice en chef de l’agence fédérale, la Dre Theresa Tam, des vérifications effectuées sur plus de 25 000 échantillons prélevés lors de tests, notamment au Québec, en Alberta et en Colombie-Britannique, n’ont pas permis d’en découvrir une trace.

Nous allons poursuivre nos efforts de séquençage des échantillons à forte probabilité, par exemple les échantillons provenant de voyageurs de retour au pays au cours des deux dernières semaines, a-t-elle précisé lors d’une conférence de presse, mardi, à Ottawa.

Présent pour l’occasion, le ministre fédéral de la Sécurité publique, Bill Blair, n’a pu dire pour sa part ce qu’il adviendra des vols en provenance du Royaume-Uni, interdits depuis lundi au Canada, pour une période de trois jours qui peut toutefois être prolongée.

M. Blair a assuré que les passagers des deux derniers avions en provenance du Royaume-Uni qui se sont posés au Canada avec quelque 300 passagers lundi ont fait l’objet de vérifications encore plus strictes que les autres en raison du nouveau variant.

Tous les passagers ont été rencontrés non seulement par l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC), mais aussi par du personnel de l'ASPC, notamment pour vérifier leur plan pour s'isoler pour leur quarantaine, obligatoire à leur arrivée au Canada.

Le ministre a également indiqué que l'ASFC vérifie maintenant systématiquement si les passagers à bord de vols internationaux ont été au Royaume-Uni au cours des 14 derniers jours. Si tel est le cas, ils sont référés à l'ASPC qui poursuit l'examen.

Obligation de quarantaine

Le ministre des Affaires intergouvernementales, Dominic LeBlanc, a pour sa part rappelé qu'Ottawa déconseille à tous les Canadiens de voyager à l'étranger à l'heure actuelle.

Actuellement, le conseil formel du ministère des Affaires étrangères c'est de ne pas voyager à l'extérieur du Canada. Alors, ceux et celles qui décident de voyager à l’extérieur du Canada vont contre l’avis du gouvernement.

Dominic LeBlanc, ministre des Affaires intergouvernementales du Canada

Selon le ministre Blair, des agents de l'ASFC font environ 4300 appels par jour pour vérifier que ces voyageurs respectent leur obligation de quarantaine à leur retour. À cela s'ajoute environ 3500 appels automatisés faits chaque jour.

Toute personne qui ne peut être jointe ou qui est suspectée de ne pas s'isoler est référée aux corps policiers responsables pour de plus amples vérifications, et les contrevenants s'exposent à des amendes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !