•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début de la vaccination contre la COVID-19 à Thunder Bay

Jackie Park administre un vaccin à Sean Bolton.

Sean Bolton, un préposé aux services de soutien personnel, a été le premier résident du Nord-Ouest de l'Ontario à recevoir le vaccin de Pfizer-BioNTech.

Photo : Centre régional des sciences de la santé de Thunder Bay

Radio-Canada

La première injection du vaccin de Pfizer-BioNTech a été administrée mardi dans le Nord de l’Ontario mardi, au Centre régional des sciences de la santé de Thunder Bay (CRSSTB).

Sean Bolton, un préposé aux services de soutien personnel du foyer de soins de longue durée Hogarth Riverview Manor, a été le premier résident de la région à recevoir le vaccin.

Nous sommes très heureux que notre personnel de soins de longue durée de première ligne ait reçu en priorité les premières doses du vaccin [contre la] COVID-19 dans notre communauté, affirme Tracy Buckler, la PDG du St. Joseph's Care Group, qui gère ce foyer.

La région sanitaire du district de Thunder Bay continue d’être la plus touchée du Nord depuis la mi-novembre, avec 14 nouveaux cas confirmés mardi et 1 décès.

Le nombre de cas dans ce district a plus que quadruplé dans les dernières semaines.

Le Bureau de santé du district de Thunder Bay a enregistré 405 cas depuis le 6 novembre, pour un total de 527. À la fin d'octobre, la région en comptait seulement 122 depuis le début de la pandémie.

La région déplore 16 décès dus à la COVID-19, dont 15 lors des 30 derniers jours. La plupart des personnes décédées étaient des résidents du foyer Southbridge Roseview, où une éclosion a été déclarée le 17 novembre.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

L’hôpital de Thunder Bay a été désigné la semaine dernière pour être un centre de distribution du vaccin de Pfizer-BioNTech, qui doit être conservé à une température de -70 °C.

Il s’agit d’une étape historique et d’un tournant dans la pandémie de COVID-19, a déclaré dans le même communiqué Rhonda Crocker Ellacott, la PDG du CRSSTB.

Je suis plus que reconnaissante envers les travailleurs de la santé — tant en première ligne que dans les coulisses —, les partenaires du système de santé, les scientifiques et les dirigeants politiques pour leurs sacrifices, leur expertise et leur engagement sans précédent.

Une citation de :Rhonda Crocker Ellacott, PDG du Centre régional des sciences de la santé de Thunder Bay

Le CRSSTB doit aussi amorcer la campagne de vaccination auprès des Premières Nations et d'autres communautés isolées de la région.

Brent Ross, porte-parole du ministère du Solliciteur général, rappelle dans un courriel que la province a un plan de mise en œuvre en trois phases pour recevoir, entreposer et administrer les vaccins contre la COVID-19.

Les adultes des populations [des communautés autochtones] où l’infection peut avoir des conséquences disproportionnées, y compris ceux qui vivent dans des régions éloignées ou isolées, seront parmi les premiers à recevoir le vaccin [contre la] COVID-19.

Une citation de :Brent Ross, porte-parole du ministère du Solliciteur général

Dans le cadre du processus de planification, la chef régionale de l’Ontario [de l’Assemblée des Premières Nations], RoseAnne Archibald, a été nommée membre du groupe de travail ministériel pour la distribution des vaccins [contre la] COVID-19, ajoute M. Ross.

Un sous-comité des Premières Nations a été créé au sein de ce groupe de travail afin d’impliquer plus largement les Premières Nations dans cette approche, précise-t-il.

Hausse des cas dans certaines régions isolées ou peu peuplées

Alors que la province se prépare à administrer le vaccin auprès des Premières Nations, l'Autorité sanitaire de la région de Weeneebayko et le Bureau de santé Porcupine ont signalé mardi trois nouveaux cas dans la communauté de Moose Factory.

Deux cas avaient été déclarés dimanche dans cette communauté située sur la côte de la baie James.

Le Bureau de santé publique Porcupine a aussi signalé un cas dans la région de Cochrane, Matheson, Iroquois Falls et Smooth Rock Falls.

Ailleurs dans le Nord, le Bureau de santé du Nord-Ouest signale une hausse soudaine de cas dans le district de Rainy River, en bordure du Minnesota, depuis quelques jours.

Le bureau de santé a ajouté mardi 5 cas à son bilan provenant de ce secteur, qui comptait environ 20 000 habitants lors du recensement de 2016, pour un total de 22 cas depuis le début de la pandémie.

De son côté, Santé publique Algoma indique que deux personnes, qui résident normalement à l’extérieur de son territoire et qui ont contracté le virus, se trouvent dans la région en ce moment.

Ces cas ne sont pas inclus dans le total des cas confirmés, mais le bureau de santé s’occupe du traçage des contacts.

La situation du Timiskaming est préoccupante, avec 15 cas dans les 7 derniers jours, soit le même nombre que la circonscription sanitaire voisine de North Bay-Parry Sound, qui compte pourtant environ 4 fois plus d’habitants.

Au moment d’écrire ces lignes, les bureaux de santé des régions de Sudbury, de North Bay-Parry Sound et du Timiskaming n’ont pas encore effectué leur mise à jour quotidienne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !