•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'opposition se joint à François Legault pour réclamer le respect des consignes

Assis à la table de presse de gauche à droite : Paul St-Pierre Plamondon, Dominique Anglade, Francois Legault et Manon Massé.

Le reportage d'Hugo Lavallée.

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Les chefs des trois partis d'opposition à l'Assemblée nationale unissent leurs voix à celle du premier ministre François Legault pour exhorter les Québécois au respect des consignes sanitaires afin d'éviter une flambée de COVID-19 pendant le congé des Fêtes.

Accompagné de Dominique Anglade, chef du Parti libéral, de Manon Massé, chef de Québec solidaire, et de Paul St-Pierre Plamondon, chef du Parti québécois, le premier ministre Legault et ses collègues ont tenu à rappeler d'une même voix aux Québécois combien la situation est critique au Québec en raison de la saturation des capacités hospitalières et de l'épuisement du personnel de la santé à l'approche des Fêtes.

On a fermé les restaurants, on a fermé les écoles, ce vendredi les magasins vont être fermés, mais on ne peut pas contrôler ce qui va se passer dans les maisons.

Une citation de :François Legault, premier ministre du Québec

À l'approche des célébrations de Noël et du jour de l'An, le premier ministre a déclaré sans détour : ce n'est pas le temps de trouver un truc pour ne pas se faire pogner, c'est le temps d'être responsable.

Être responsable entre autres pour ne pas engorger nos hôpitaux qui sont à la limite et éviter de reporter encore plus de chirurgies. Ça pourrait être un de vos proches ou même vous, a-t-il ajouté.

Bien que la campagne de vaccination soit lancée depuis neuf jours, le premier ministre a rappelé que la situation va demeurer critique au cours des prochaines semaines.

Mardi, la santé publique a enregistré un sommet de 2183 nouveaux cas de COVID-19 et 28 décès supplémentaires dans la province.

C'est pour ça que les quatre chefs de partis sont ici aujourd'hui unis à vous demander de respecter les consignes, à serrer les coudes et, surtout, dans les maisons, la seule chose qui est permise c'est d'inviter une personne seule.

Une citation de :François Legault, premier ministre du Québec

Pour ce qui est des hospitalisations, un maximum de 2500 lits seront consacrés à la COVID-19 aux Fêtes, afin de préserver la tenue des chirurgies et des soins essentiels dans les hôpitaux du Québec, a prévenu M. Legault.

Pas le temps de voyager

Le premier ministre et ses collègues de l'opposition ont également insisté à plusieurs reprises sur le fait que ce n'est pas le temps de partir en voyage dans le Sud ni même de changer de région sans un motif valable.

François Legault en gros plan.

Le premier ministre du Québec, François Legault

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Affirmant être en pourparlers actuellement avec Ottawa, François Legault a ajouté qu'il allait s'assurer que de sévères mesures soient mises en place pour veiller au respect de la quarantaine exigée aux personnes qui reviendront au pays.

Québec presse d'ailleurs le gouvernement Trudeau de détailler au plus vite son plan pour encadrer les voyageurs à leur retour au Canada, puisqu'il s'agit là d'une compétence fédérale.

Malgré tout, le premier ministre n'entend pas exiger la fermeture temporaire des agences de voyages pour empêcher les gens de quitter le pays pendant les Fêtes.

Un temps pour penser aux autres

La cheffe libérale Dominique Anglade reconnaît que la fatigue est palpable, mais elle demande à ses concitoyens de ne pas abandonner le combat contre le virus. Il faut se serrer les coudes, a-t-elle lancé.

Si on ne peut se voir aux Fêtes, la chef libérale demande aux gens de prendre le temps d'appeler leurs proches et ceux et celles qui sont seuls.

Manon Massé en point de presse lève l'index.

La leader de Québec solidaire Manon Massé.

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

La leader de Québec solidaire, Manon Massé, appelle pour sa part les citoyens à soutenir autant qu'ils le peuvent les travailleurs du réseau de la santé ainsi que les malades.

C'est pour ces gens qui se lèvent chaque jour pour soutenir notre système de santé et qui chaque jour mettent leurs vies en danger que Mme Massé demande aux Québécois de le faire par solidarité avec ceux et celles qui prennent soin de nous.

Le chef péquiste Paul St-Pierre Plamondon, qui est à l’origine de cette rencontre entre l'opposition et le gouvernement, demande quant à lui aux Québécois de profiter de cette occasion pour ralentir et réfléchir à la valeur de la vie de ceux et celles qui nous entourent.

Dans le temps de Noël, on pense aux autres, on s'occupe des autres. [...] Toutes les bébelles qu'on a pu s'acheter cette année, ça n'a pas vraiment d'importance par rapport aux personnes, a-t-il déclaré.

Pour plusieurs, ce sera une occasion de ressentir pour la première fois de la solitude, de l'isolement, alors que pour d'autres c'est normal à Noël la solitude.

Une citation de :Paul St-Pierre Plamondon, chef du Parti québécois

Pour ce qui est de la campagne de vaccination en cours, Québec a déjà reçu 4875 doses d'Ottawa et en attend plus 50 000 de plus cette semaine et 29 000 autres dans deux semaines. Ce qui devrait permettre d'immuniser au moins 42 000 personnes d'ici la mi-janvier.

La province, à l'instar de sa voisine ontarienne, s'apprête par ailleurs à faire une pause pendant la période des Fêtes.

Rappelons que du 25 décembre au 10 janvier, tous les commerces non essentiels seront fermés et le télétravail sera obligatoire au Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !