•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Voici l’Erythrovenator jacuiensis!

Représentation artistique de la tête d'un Erythrovenator jacuiensis.

Représentation artistique de la tête d'un Erythrovenator jacuiensis.

Photo : Universidade Federal de Santa Maria/ Marcio Castro

Radio-Canada

Une espèce de dinosaure carnivore inconnue à ce jour a été découverte dans le sud du Brésil.

Le paléontologue Rodrigo Müller et ses collègues de l’Universidade Federal de Santa Maria ont mis au jour le fémur d’un théropode prédateur qui vivait il y a entre 233 et 225 millions d'années.

Les restes fossilisés ont été trouvés près de la ville d'Agudo, dans l'État du Rio Grande do Sul.

Nommée Erythrovenator jacuiensis, la bête mesurait environ 2 m de long (6,6 pieds) et présentait une masse d’environ 10 kg, ce qui est étonnamment petit pour ce type de dinosaures.

Illustration artistique d'un Erythrovenator jacuiensis dans son environnement.

La bête mesurait environ 2 m de long (6,6 pieds) et une masse d’environ 10 kg.

Photo : Universidade Federal de Santa Maria/Marcio Castro

Son nom signifie chasseur rouge de la rivière Jacui en raison de la teinte rougeâtre de l’os et à cause de la rivière qui coule à proximité.

La famille des théropodes comprend la quasi-totalité des grands dinosaures carnassiers, tel que le Tyrannosaurus rex, et les oiseaux actuels. Par comparaison, le T. rex peuplait la Terre il y a près de 150 millions d'années.

L’Erythrovenator jacuiensis est l'un des plus anciens théropodes connus, et met en lumière certaines des plus anciennes de leurs caractéristiques.

Son agilité et sa vitesse en auraient fait un chasseur redoutable.

L'évolution précoce des dinosaures théropodes est mal comprise, explique Rodrigo Müller dans un communiqué de l’université.

En outre, cet animal se distingue des autres dinosaures du Trias connus en raison de l'absence d'un trochanter dorso-latéral surélevé dans le fémur.

Cette nouvelle espèce est décrite dans un article publié dans le Journal of South American Earth Sciences (Nouvelle fenêtre) (en anglais).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !