•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Apple veut produire des voitures électriques en 2024

Le retour de Doug Field, un ancien d'Apple qui a travaillé pour Tesla, aurait relancé le projet, baptisé Titan.

Le logo de la compagnie américaine Apple sur une paroi vitrée.

Apple maintient publiquement le secret sur son projet de voiture électrique.

Photo : Reuters / Arnd Wiegmann

Reuters

Apple fait des progrès avec la conduite autonome et se fixe pour objectif de produire dès 2024 une voiture de promenade équipée de sa propre technologie de batterie électrique, selon ce qu’ont indiqué à Reuters des personnes informées du projet.

Au cœur de ce projet baptisé Titan, qui avance en dents de scie depuis 2014, figure une technologie innovante susceptible de diminuer radicalement le coût des batteries et d'augmenter l'autonomie des véhicules, selon l'une de ces sources.

Deux autres sources attribuent la relance du projet, en 2018, au retour d’un ancien d’Apple, Doug Field, qui a travaillé pour Tesla.

Apple a refusé de s'exprimer sur ses projets ou ses produits à venir.

Un géant qui s’attaque à un défi immense

Se lancer dans la construction automobile représente un défi logistique même pour un groupe comme Apple, qui dispose d'une énorme trésorerie et qui écoule chaque année des centaines de millions d'appareils électroniques assemblés à partir de composants venant de diverses parties du monde.

Il a fallu 17 ans à Elon Musk pour faire de Tesla un constructeur durablement rentable.

S'il y a une entreprise au monde qui a les ressources pour le faire, c'est probablement Apple. Mais, en même temps, ce n'est pas un téléphone portable, a mentionné une personne ayant travaillé dans le passé sur le projet Titan.

On ignore encore qui assemblerait des voitures Apple, mais, selon les sources de Reuters, le groupe californien devrait s'appuyer sur une entreprise partenaire pour construire les véhicules de sa marque.

Selon une source, Apple pourrait toujours se contenter finalement de fabriquer un système de conduite autonome susceptible d'équiper des véhicules de constructeurs traditionnels plutôt que de vendre des voitures sous sa propre marque.

La batterie, le nerf de la guerre

La production des véhicules électriques pourrait être retardée jusqu'en 2025 en raison de la pandémie de COVID-19, selon des personnes informées des projets d'Apple.

Concernant la batterie, Apple prévoit de recourir à une conception monocellulaire inédite permettant de libérer de l'espace au sein de l'équipement et donc d'y intégrer davantage de matériaux actifs, ce qui augmenterait l'autonomie de la voiture.

Les batteries seraient de type lithium-fer-phosphate (LFP), moins exposées à une surchauffe; ainsi, elles sont plus sûres que celles au lithium-ion, selon une personne proche du dossier.

C'est à un niveau supérieur, a déclaré cette source au sujet de cette technologie de batterie. Comme la première fois que vous avez vu un iPhone.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !