•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La vaccination a débuté au CHSLD de la Colline

Une infirmière vaccine un homme assis dans un fauteuil roulant électrique.

Léo Ellefsen, 88 ans, est le premier citoyen du Saguenay-Lac-Saint-Jean à être vacciné contre la COVID-19.

Photo : courtoisie CIUSSS

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La vaccination contre la COVID-19 a débuté vers 12 h 30 mardi au Saguenay-Lac-Saint-Jean, alors que les patients et les employés du CHSLD de la Colline sont les premiers à recevoir leur dose. 

Cet établissement situé dans le secteur nord de l’arrondissement de Chicoutimi a été le plus touché lors de la première vague de la pandémie au printemps, avec 21 décès. De plus, trois employés ont été infectés une autre fois par le coronavirus cet automne.

La première dose a été administrée à Léo Ellefsen, un homme âgé de 88 ans. Il avait contracté la COVID-19 lors de la première vague au printemps. Selon des propos rapportés par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean, il se disait très fébrile et très fier.

Les vaccins de Pfizer-BioNTech étaient arrivés plus tôt ce matin. La précieuse cargaison doit être manipulée avec soin. D’ailleurs, toute l’opération est supervisée par des pharmaciens.

Ouverture d'une boîte de carton remplie de vaccin.

Une employée du CIUSSS ouvre une boîte contenant les doses du vaccin.

Photo : courtoisie CIUSSS

On ignore combien de doses précisément ont été livrées, mais le directeur régional de la santé publique, le Dr Donald Aubin, assure qu’il y en a suffisamment pour le premier groupe ciblé. 

Selon le CIUSSS, les résidents de ce CHSLD ainsi que le personnel sera vacciné. Pour ce qui est des proches aidants, selon ce que Radio-Canada a appris lundi, ceux qui fréquentent les CHSLD assidûment et qui sont âgés de 70 ans pourront recevoir le vaccin. Dans son communiqué, le CIUSSS se limitait à parler de proches aidants significatifs sans aucune mention sur l'âge.

Éventuellement, d’autres lieux de vaccination seront identifiés, mais le tout reste à être planifié. L’opération est difficile à mettre en place pour les équipes du CIUSSS, car plusieurs conditions doivent être respectées pour que le vaccin conserve ses propriétés.

Cette journée est importante et très symbolique pour la population du Saguenay-Lac-Saint-Jean et l’ensemble des travailleurs de notre réseau de la santé. Elle marque un tournant et insuffle de l’espoir et un courage renouvelé à toutes les équipes qui se dévouent depuis mars dernier à lutter avec acharnement contre la COVID-19. Nous amorçons aujourd’hui une nouvelle étape sur le chemin d’un éventuel retour à la normale, a fait savoir par communiqué Julie Labbé, présidente-directrice générale du CIUSSS.

Une étape encourageante

Par ailleurs, le Dr Aubin se dit emballé par cette nouvelle étape qui laisse présager une éclaircie dans un avenir à plus ou moins long terme. Il prévient cependant qu’il faut continuer de respecter les consignes sanitaires.

« Nous allons devoir maintenir toutes les mesures pendant encore plusieurs mois probablement pour s'assurer qu'il n'y ait pas de propagation.  »

— Une citation de  Dr Donald Aubin, directeur régional de la santé publique
Le Dr Donald Aubin devant le CHSLD de la Colline.

Le directeur régional de la santé publique, le Dr Donald Aubin, est emballé par l'arrivée du vaccin contre la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Catherine Gignac

Ça va nous mener à une certaine normalité éventuellement, mais pas dans un premier temps, ajoute le médecin. Il faut commencer quelque part. Aujourd'hui [mardi], c'est l'arrivée du vaccin. Au fil du temps, il va y avoir de plus en plus de gens qui vont être vaccinés. Un jour, nous allons revenir à une certaine normalité et même à la normalité.

D'après les informations de Catherine Gignac

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !