•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La vaccination contre la COVID-19 a débuté, une octogénaire reçoit la première dose

Une femme en chaise roulante en train d'être vaccinée contre la COVID-19.

Claudette Roy, 82 ans, a été la première personne à être vaccinée dans la région contre la COVID-19.

Photo : Fournie par le CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec

C’est maintenant chose faite. Les premières doses du vaccin de Pfizer-BioNTech ont commencé à être administrées dans la région. Une octogénaire du CHSLD Cloutier-du-Rivage a été la première personne sur le territoire à avoir été vaccinée.

Claudette Roy, 82 ans, a reçu sa dose à 9h20, mardi matin. Un soulagement, puisque sa résidence a été durement touchée lors de la première vague. J’ai trouvé cela difficile. J’ai perdu des amis. J’attendais ce moment depuis le printemps. Je suis très fière de recevoir le premier vaccin et j’invite les autres résidents à faire de même.

La préposée qui l’a préparée en matinée, Marie-Josée Frappier, est devenue quant à elle la première employée à être vaccinée en Mauricie. Simultanément, Caroline Paris, infirmière-chef d'équipe au CHSLD Frederick-Georges-Heriot de Drummondville, recevait aussi son injection au Centre-du-Québec. Je crois beaucoup à l’efficacité du vaccin. J’avais très hâte de me faire vacciner dans le but de protéger mes résidents, protéger ma famille et moi-même. C’est aussi simple que ça, explique Caroline Paris.

Une infirmière donne un vaccin à une femme.

L'infirmière Caroline Paris a été la première à recevoir le vaccin contre la COVID-19 au Centre-du-Québec.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Dumas

C’est un grand jour pour la population de la Mauricie et du Centre-du-Québec, ainsi que pour le personnel du réseau de la santé, s’est exclamé Gilles Hudon en entrevue à Toujours le matin.

Le président-directeur général adjoint au Centre intégré de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) a affirmé qu’une fébrilité s’est installée depuis la réception des précieuses fioles.

Les premiers sites de vaccination, situés au CHSLD Cloutier-du-Rivage, à Trois-Rivières, et au centre communautaire de Drummondville-Sud, ont été choisis en raison de la configuration des lieux et en fonction des besoins, a expliqué M. Hudon.

Une centaine de personnes, issues des groupes prioritaires, devraient avoir été vaccinées d’ici la fin de la journée.

L’ensemble des 170 résidents du CHSLD Cloutier-du-Rivage pourraient avoir reçu leur première dose d’ici le 24 décembre, selon le pdg adjoint du CIUSSS MCQ.

Le CHSLD Cloutier-du-Rivage.

Le CHSLD Cloutier-du-Rivage est situé dans le secteur Cap-de-la-Madeleine, à Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Les 6000 doses que la région aura reçues permettront d’immuniser 3000 personnes d’ici le 11 janvier. Gilles Hudon a espoir que la santé publique régionale pourra recevoir des doses du vaccin de Moderna en janvier, à condition que Santé Canada homologue le produit.

Il estime que la campagne de vaccination de masse pourrait débuter d’ici le printemps en Mauricie et au Centre-du-Québec.

Une telle opération nécessite une coordination importante et on a un enjeu de communication très important également. La grande distinction avec la [grippe] H1N1 en 2009 pour nous dans l’organisation de la campagne, c’est vraiment le nombre de doses beaucoup plus limité et les enjeux au niveau des mesures d’hygiène, souligne Gilles Hudon.

En tout, une trentaine d’employés sont mobilisés pour l’instant dans le cadre de la vaccination ciblée, incluant les vaccinateurs, le personnel administratif, de soutien et de sécurité.

Une campagne d’information sera lancée au moment où la vaccination sera offerte à tout le monde. Le CIUSSS MCQ indique que la population sera invitée à prendre rendez-vous en se rendant sur la plateforme clicsante.ca (Nouvelle fenêtre).

En tout, une trentaine d’employés sont mobilisés pour l’instant dans le cadre de la vaccination ciblée, incluant les vaccinateurs, le personnel administratif, de soutien et de sécurité.

Excellente réponse des employés

Certains travailleurs de la santé semblent se montrer hésitants pour le moment à recevoir le vaccin, même s’ils sont parmi les groupes prioritaires. Dans la région, le CIUSSS MCQ affirme ne pas pouvoir donner un nombre exact.

Pour avoir eu un état de situation pas plus tard que [lundi] soir, je peux vous dire que la réponse est excellente au moment où on se parle des employés du réseau. On leur offre évidemment plusieurs plages horaires d’ici le début janvier

Gilles Hudon, pdg adjoint au CIUSSS MCQ

Pour écouter l'entrevue du médecin au GMF de Trois-Rivières Éric Dauth à l'émission Toujours le matin, cliquez ici.

On fera une relance, mais ça appartient aux gens. La différence pour le personnel, c’est que les complications du virus sont beaucoup plus importantes que lors du H1N1. Ça se traduit souvent auprès de nos ainés, malheureusement, par un décès ces complications importantes, poursuit-il.

Gilles Hudon a bon espoir que l’ensemble des employés du réseau de la santé accepteront de se faire vacciner pour se protéger eux, mais aussi les aînés et la population.

Avec les informations de Camille Carpentier et Jean-François Dumas

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !