•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Logements de transition : Val-d’Or et le Centre d’amitié s’entendent sur un terrain

Le Centre d'amitié autochtone de Val-d’Or.

Le Centre d'amitié autochtone de Val-d’Or

Photo : Radio-Canada / Jean-Francois Villeneuve

La Ville de Val-d’Or et le Centre d’amitié autochtone se sont entendus sur la vente éventuelle d’un terrain pour la construction de logements de transition.

Le projet Anwatan-Miguam offrirait 20 petits logements à des Autochtones vivant des situations de vulnérabilité ou de rupture sociale.

S’il obtient l’aval de la Société canadienne d’hypothèques et de logements, le projet de maison de transition verra le jour sur la 4e Avenue, entre la 7e et la 6e Rue.

La Ville y possède un terrain de stationnement, et un promoteur possédant une option d’achat a choisi de ne pas la renouveler. La Ville a donc pu convenir d’un prix de vente avec le Centre d’amitié si le projet va de l’avant.

C’est un projet qui cadre avec l’objectif de sécurisation culturelle, souligne le maire Pierre Corbeil. On parle de logements supervisés pour une clientèle vivant des problématiques spécifiques, comme des personnes sortant du Nid, du Centre jeunesse ou encore du Centre de détention, sans place pour atterrir. Pour le Centre d’amitié, c’est l’endroit le plus approprié dans les circonstances pour leur permettre d’y exercer une surveillance optimale.

Le projet est piloté par le Centre d’amitié, mais financé à 100 % par le gouvernement fédéral.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !