•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : l'Alberta déclare 1240 nouveaux cas et 9 décès de plus

Un travailleur de la santé prélève un échantillon sur une femme, de dos.

En Alberta, il y a maintenant 19 165 cas actifs.

Photo : CBC / Robert Short

La médecin hygiéniste en chef de l’Alberta, Deena Hinshaw, a annoncé 1240 nouveaux cas de COVID-19 dans les dernières 24 heures.

La Dre Hinshaw déplore 9 décès supplémentaires, ce qui porte le total à 860.

Le nombre d'hospitalisations a augmenté par rapport à la veille, passant de 760 à 795. Parmi les personnes hospitalisées, 151 sont aux soins intensifs.

Nous ne pouvons pas baisser notre garde.

Une citation de :Dre Hinshaw, médecin hygiéniste en chef de l’Alberta

Le taux de positivité du test de dépistage continue toutefois de diminuer. Il est de 6,8 %.

De plus, le Taux de reproduction (Rt) du coronavirus est aussi en baisse. Dans la province, il est passé de 0,98 à 0,92.

Ce taux est le plus élevé dans le secteur de Calgary, soit 0,97. Le taux est le plus bas dans le secteur d’Edmonton, soit 0,89.

Les améliorations constatées vendredi dernier se poursuivent, mais notre situation est toujours aussi sérieuse. Le nombre de nos cas actifs est encore très élevé et nos hôpitaux sont encore sous haute pression, alarme la médecin hygiéniste en chef de l’Alberta.

Clarification sur les activités extérieures

La Dre Deena Hinshaw a aussi précisé les règles entourant les activités extérieures dans la province : toute activité extérieure qui ne permet pas une distance d'au moins deux mètres entre les participants n'est pas permise .

Concernant les activités de groupe, elles sont autorisées à condition qu'il n'y ait pas plus de dix personnes et que les membres de différents ménages gardent leur distance.

Ces précisions font suite aux dernières arrestations difficiles qui ont eu lieu la semaine dernière à Calgary. L’une d’elles a d'ailleurs fait réagir sur les médias sociaux, car elle a été filmée.

La vidéo montre un jeune homme de 21 ans, Ocean Weisblatt, sur une patinoire, dans une discussion animée avec des policiers. Ces derniers ont été appelés sur les lieux par des résidents inquiets de voir une quarantaine de personnes sur la patinoire qui ne respectaient pas les mesures de distanciation.

Alors que les policiers voulaient donner une amende à Ocean Weisblatt, ce dernier a refusé de s’identifier, un geste qui est illégal. L’homme a été arrêté, après avoir été paralysé par un pistolet Taser.

Les vives réactions sur les médias sociaux ont conduit le chef de la police de Calgary Mark Neufeld à s'exprimer sur le sujet lundi.

Je veux être très clair : nous ne vivons pas dans une société où une personne peut choisir les lois qu'elle souhaite suivre. (...) Il y a un moment et un endroit pour débattre de la validité des lois et débattre de son innocence, et c'est devant les tribunaux. Ce n'est pas sur le bas-côté d'une route ni sur une patinoire, a-t-il fermement dit.

La police de Calgary a reçu 500 appels de dénonciation depuis que les dernières restrictions sanitaires sont entrées en vigueur le 13 décembre.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !