•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canada se dit attentif à l’évolution d’un nouveau variant de la COVID-19

Theresa Tam parle dans un micro lors d'un point de presse.

La Dre Theresa Tam a dit suivre de près les développements concernant le nouveau variant de coronavirus découvert au Royaume-Uni.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Radio-Canada

La santé publique du Canada dit suivre l’évolution du variant du nouveau coronavirus découvert récemment au Royaume-Uni, une nouvelle qui sème l’inquiétude au moment où la deuxième vague de COVID-19 ne semble pas sur le point de s’essouffler au pays.

L’apparition d’une mutation du nouveau coronavirus de l’autre côté de l’Atlantique est surveillée de près par l’Agence de santé publique du Canada (ASPC), qui a assuré lundi collaborer avec [ses] partenaires internationaux et d’autres, dont l’Organisation mondiale de la santé (OMS), pour mieux comprendre ce variant et ses répercussions.

Par précaution, le gouvernement de Justin Trudeau a interdit pour 72 heures tout vol en provenance du Royaume-Uni en sol canadien après que les autorités britanniques eurent annoncé, le 19 décembre dernier, le reconfinement de Londres et du sud-est de l’Angleterre.

Se pliant aux directives, Air Canada a annoncé lundi la suspension temporaire des vols entre le Canada et le Royaume-Uni.

Bien qu’il ne soit pas confirmé que la récente hausse des cas de COVID-19 au Royaume-Uni est due à ce nouveau variant du coronavirus, les scientifiques n’écartent pas l’hypothèse que cette mutation puisse être en cause.

Les premières analyses ont révélé que ce variant se propagerait plus facilement d’une personne à l’autre, selon le British Medical Journal. Mais des experts, notamment aux États-Unis, ont lancé un appel à la prudence, jugeant qu'il était encore trop tôt pour affirmer que cette mutation serait plus contagieuse.

Pendant ce temps, le Royaume-Uni a mis en œuvre des exigences d’entrée et de sortie spéciales pour son territoire et informe les Canadiens d’éviter les voyages non essentiels, a indiqué la Dre Theresa Tam, administratrice en chef de l’ASPC.

Tandis que le Canada a franchi le week-end dernier la barre des 500 000 cas de COVID-19 depuis le début de la pandémie, la santé publique a rappelé l’importance de poursuivre l’application des mesures sanitaires afin d’assurer sa propre sécurité et celle de sa famille et de sa collectivité.

Face à la recrudescence de la COVID-19 au pays, la Dre Tam a fait savoir que l’ASPC surveillait un ensemble d’indicateurs épidémiologiques pour déterminer où la transmission de la maladie est la plus forte, où elle se propage ainsi que ses répercussions sur la santé des Canadiens et la capacité des services de santé publique, des laboratoires et du système de santé.

Des éclosions continuent de se produire au sein des populations et des communautés à risque élevé, y compris dans les hôpitaux et les établissements de soins de longue durée, les établissements correctionnels, les habitations collectives, les collectivités autochtones et les régions éloignées du pays.

Une citation de :Theresa Tam, administratrice en chef de l'Agence de la santé publique du Canada

Appelant à son tour la population à ne pas baisser la garde, le Collège des médecins du Québec (CMQ) a de son côté exhorté ses membres à ne pas voyager à l’extérieur du pays.

Face aux bilans quotidiens de la COVID-19 dans la province, qui oscillent autour de 2000 nouveaux cas, le Collège juge inacceptable de voir que certains dérogent encore aux directives ou songent à des voyages extrafrontaliers non urgents.

Plus que quiconque, le CMQ enjoint les médecins à respecter les consignes sanitaires contre la COVID-19, a réitéré le Collège sur son compte Twitter.

Le Canada a enregistré lundi plus de 4600 nouveaux cas d'infection par la COVID-19.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !