•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un semestre en ligne réussi, mais avec une charge de travail plus lourde à l'UPEI

Une élève fait des exercices scolaires en ligne.

Alors qu’un sondage divulgué à la fin de novembre par l’Association des étudiants de l’UPEI montrait qu'environ 70 % des étudiants craignaient les conséquences de l'apprentissage en ligne sur leur rendement académique, des étudiants considèrent quand même que leur expérience a été positive.

Photo : Radio-Canada / Geneviève Lasalle

Des étudiants de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard (UPEI) affirment que l’établissement était mieux préparé à offrir des cours à distance cet automne qu’au printemps dernier. Néanmoins, quelques aspects de l’enseignement en ligne suscitent encore de la déception.

Pour Jyanesh Seeam, étudiant en informatique à l'UPEI, le passage vers l’enseignement en ligne réalisé lors de la première vague de la pandémie a permis à son université d’amorcer le semestre d’automne plus en douceur.

L’étudiant en informatique souligne qu’un outil de clavardage a été mis en place entre-temps, ce qui a facilité les interactions entre professeurs et étudiants.

Quand le nouveau semestre a commencé, j’étais plus prêt à suivre les cours en ligne, parce qu’au mois de mars, avec les changements brusques, cela a été plus difficile de s’adapter.

Jyanesh Seeam, étudiant en informatique à l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard

Davantage de flexibilité

Selon un sondage réalisé par l’Association des étudiants de UPEI, environ 60 % des étudiants ont déclaré que les professeurs étaient plus flexibles quant à la remise des travaux cet automne.

Les professeurs étaient prêts à rendre service aux étudiants quand ces derniers les contactaient, explique Kali Ross, responsable de la santé mentale et du bien-être pour l’Association des étudiants de UPEI.

Kali Ross donne une entrevue.

Kali Ross est responsable de la santé mentale et du bien-être de l’Association des étudiants de l’Université de l'Île-du-Prince-Édoaurd.

Photo :  CBC / Brian Higgins

Étudiant en ingénierie à la même université, Elliot Fraser a suivi à la fois des cours en ligne et sur place. Il souligne que l'offre d'outils numériques était plus variée.

On pouvait faire les exercices n’importe quand. Puis, il y avait des jeux-questionnaires en ligne, et les cours sur place étaient parfaits aussi.

Elliot Fraser, étudiant en ingénierie à l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard
Le campus de l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard, à Charlottetown.

Même si l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard a offert la majorité de ses cours en ligne cet automne, quelques cours ont été donnés en personne.

Photo : CBC

Plus grande charge de travail

Par ailleurs, le sondage de l’Association des étudiants montre que 72 % des étudiants ont observé une augmentation de la charge de travail par rapport aux semestres précédents.

Bien que Hannaa Hoolash préfère les cours en ligne, l’étudiante en sciences reconnaît que la gestion du temps a représenté une grande difficulté pour plusieurs de ses collègues.

C’est vrai qu’on a eu beaucoup de travail, surtout parce qu’il fallait dépendre de nous-mêmes. Je crois que c’était une difficulté pour les gens de finir le semestre [ainsi].

Hannaa Hoolash, étudiante en sciences à l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard

Jyanesh Seeam ajoute aussi que le temps d’attente pour recevoir une rétroaction de la part des professeurs était plus long que d’habitude. Je conseillerais à l'UPEI de mettre en place des moyens pour que les professeurs puissent mieux communiquer avec les étudiants et plus rapidement, suggère-t-il.

L'entrée de l'Université de l’Île-du-Prince-Édouard.

Le trimestre d'hiver des étudiants du Collège vétérinaire de l’Atlantique débute le 4 janvier.

Photo :  CBC / Université de l'Île-du-Prince-Édouard

Des outils numériques plus coûteux

Selon l’Association des étudiants, l’enseignement à distance aurait aussi été plus coûteux pour certains étudiants. Certains d’entre eux ont dû acheter de nouveaux outils technologiques pour répondre aux exigences techniques de l’apprentissage en ligne.

De plus, la capacité de connexion Internet dans des résidences partagées par plusieurs étudiants n’a pas toujours été suffisante, selon l’association.

Pour sa part, l’UPEI a exceptionnellement étendu le congé de fin d'année jusqu’au 11 janvier pour la majorité de ses étudiants.

Selon l’université, cette période a été prolongée afin de donner plus de temps de repos aux étudiants en ce temps de pandémie.

Les étudiants du Collège vétérinaire de l’Atlantique reprendront quant à eux leurs cours en ligne le 4 janvier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !