•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'UE donne son feu vert au vaccin de Pfizer-BioNTech

Une seringue est trempée dans une petite bouteille identifiant un vaccin contre la COVID-19, devant un logo de Pfizer.

Le vaccin contre la COVID-19 de Pfizer et BioNTech sera distribué en Europe.

Photo : Reuters / DADO RUVIC

Agence France-Presse
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Après l'Agence européenne des médicaments (AEM), c'est au tour de l'Union européenne (UE) d'autoriser, lundi, le vaccin Pfizer-BioNTech, ouvrant la voie à un possible coup d'envoi des vaccinations avant la fin de l'année en Europe.

L'AEM, basée à Amsterdam, avait avancé d'une semaine la réunion initialement prévue le 29 décembre, au cours de laquelle elle devait annoncer sa décision, alors que l'Allemagne et d'autres pays ont fait pression pour une décision rapide.

Je suis ravie d'annoncer que le comité scientifique de l'AEM s'est réuni aujourd'hui et s'est montré favorable à une autorisation de mise sur le marché conditionnelle dans l'UE pour le vaccin développé par Pfizer et BioNTech, a déclaré la directrice générale de l'AEM, Emer Cooke, au cours d'une conférence de presse en ligne.

Notre avis scientifique ouvre la voie à la première autorisation de mise sur le marché dans l'UE, a-t-elle affirmé, précisant que l'autorisation doit couvrir l'ensemble des 27 États membres de l'Union européenne.

C'est un pas en avant important dans la lutte contre cette pandémie à l'origine de souffrances et d'épreuves, a-t-elle déclaré.

« Il s'agit vraiment d'une réussite scientifique historique; en moins d'un an, un vaccin aura été développé et autorisé contre cette maladie. »

— Une citation de  Emer Cooke

La Commission européenne a ensuite officiellement approuvé cette autorisation pour lancer les campagnes de vaccination des populations. Les premières injections débuteront dès dimanche, a indiqué la Commission.

L'Union européenne a réservé près de 200 millions de doses du vaccin BioNTech-Pfizer, avec une option de 100 millions de doses supplémentaires.

Les appels à une action rapide s'étaient multipliés après que le Royaume-Uni et les États-Unis eurent accordé une autorisation d'urgence au vaccin Pfizer-BioNTech, développé par le géant américain Pfizer et l'entreprise allemande BioNTech.

Mme Cooke a ajouté qu'il n'existe pour l'instant aucune preuve permettant de dire que le vaccin Pfizer-BioNTech ne protégerait pas contre la nouvelle souche du coronavirus, signalée principalement au Royaume-Uni.

Pfizer et BioNTech prêts à livrer

Dans la foulée de l’autorisation du vaccin en Europe, les laboratoires BioNTech et Pfizer ont affirmé lundi être prêts à livrer aux pays de l'UE leur vaccin contre la COVID-19.

Nous nous tenons prêts à commencer la livraison des premières doses de vaccins dès que nous aurons eu le feu vert de l'Union européenne, a affirmé le président de l'allemand BioNTech Ugur Sahin, dans un communiqué.

Ce jour est particulièrement émouvant pour nous chez BioNTech [...]. Nous sommes ravis de faire un pas de plus vers la potentielle livraison du premier vaccin en Europe pour aider à combattre cette pandémie dévastatrice, a-t-il ajouté depuis Mayence, siège de son laboratoire.

Si la Commission européenne délivre une autorisation, nous sommes prêts à commencer la livraison du vaccin vers les centres désignés par les gouvernements partout dans l'UE, a de son côté indiqué Albert Bourla, directeur général de l'américain Pfizer.

Ce vaccin a fait preuve de son efficacité dans 95 % des cas lors des essais cliniques à grande échelle menés par les entreprises.

Plusieurs pays, comme les États-Unis, le Royaume-Uni et le Canada, ont déjà autorisé ce vaccin et commencé la vaccination.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !