•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa suspend les vols en provenance du Royaume-Uni

Alors que plusieurs pays annulent leurs liaisons aériennes avec le Royaume-Uni, l’inquiétude s'est répandue outre-Atlantique.

Un avion vole au-dessus d'une pancarte sur laquelle on peut lire le nom de l'aéroport.

Découvert au Royaume-Uni, le variant du coronavirus a poussé dimanche plusieurs pays à y suspendre leurs liaisons.

Photo : La Presse canadienne / AP/Kirsty Wigglesworth

Radio-Canada

Après la découverte d’un nouveau variant du coronavirus au Royaume-Uni, le gouvernement Trudeau interdit les vols de passagers en provenance de ce pays au Canada.

La directive est entrée en vigueur depuis dimanche soir, à minuit. Elle s'applique à tous les vols de passagers commerciaux et privés en provenance du Royaume-Uni, et pendant 72 heures. Le fret aérien et les vols qui font escale sans que leurs passagers débarquent en sol britannique ne sont pas concernés.

Les mesures pourront être prolongées ou renforcées, a prévenu Bill Blair, ministre fédéral de la Sécurité publique.

De plus, les passagers ayant atterri au Canada dimanche en provenance du Royaume-Uni feront l’objet d’une vérification secondaire et de mesures accrues, notamment une vérification approfondie de leur plan de quarantaine.

Air Canada a annoncé suspendre temporairement tous ses vols entre le Canada et l'aéroport d'Heathrow, à Londres, à compter du 21 décembre. Ses derniers partiront dimanche du Canada à partir de Toronto et de Vancouver. Les passagers concernés par les annulations seront informés et se verront proposer d'autres options, notamment de voyager sur d'autres compagnies aériennes, prévient Air Canada.

Face aux restrictions frontalières qui se sont généralisées dans la journée de dimanche, British Airways a également annoncé une réduction de son offre et invite les passagers à bien consulter le statut de leur vol avant de partir à l'aéroport.

Ces nouvelles mesures, contenues dans un avis aux aviateurs de NAV Canada, sont justifiées par le nombre élevé de cas recensés d’un variant du virus de la COVID-19 dans certaines régions du Royaume-Uni, précise Ottawa.

Elles surviennent après une rencontre à huis clos du Groupe d'intervention en cas d'incident, dimanche après-midi, entre plusieurs ministres. Au cœur des inquiétudes, la mutation du SRAS-CoV-2 est soupçonnée d'être hautement contagieuse.

Nous avons discuté du nouveau variant de la COVID-19 détecté au Royaume-Uni et avons décidé d’ajouter des restrictions à la frontière pour vous protéger ainsi que les gens de partout au pays.

Justin Trudeau, premier ministre

Même si les données préliminaires suggèrent que le variant décelé au Royaume-Uni pourrait être plus infectieux, rien ne prouve jusqu’ici que les mutations influencent la gravité des symptômes, la réaction immunitaire ou l’efficacité des vaccins, précise le communiqué fédéral.

Appel aux restrictions frontalières

Plus tôt dans la journée, le Bloc québécois et le Nouveau Parti démocratique (NPD) avaient demandé à Ottawa de suspendre temporairement, et de toute urgence, les vols en provenance du Royaume-Uni.

Il a fallu trop de temps au gouvernement Trudeau pour prendre le contrôle des frontières au début de la pandémie. Nous lui demandons cette fois de protéger immédiatement nos gens en suspendant les vols du Royaume-Uni, a écrit sur Twitter le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, dimanche après-midi.

Dans un communiqué, le parti a demandé au premier ministre Trudeau de faire un geste préventif et nécessaire en suspendant l'arrivée de passagers en provenance du Royaume-Uni sur l’ensemble du territoire canadien.

S'il fallait qu'une variante de la COVID-19 se propage avec une vitesse accrue parmi les gens vulnérables, les effets pourraient être déplorables sur la santé des gens ainsi que sur le système et le personnel de la santé déjà sous une terrible pression, a indiqué Yves-François Blanchet.

Ralliement des autres partis

Quelques heures plus tard, le chef du NPD, Jagmeet Singh, a à son tour publié la même requête sur Twitter.

Nous ne pouvons pas nous permettre d'attendre, écrit M. Singh. Les vaccins étant encore très rares, si [ce nouveau variant] se répand ici dans les populations vulnérables, ce sera un désastre. Tant que nous n'en saurons pas plus, les vols venant du Royaume-Uni doivent être suspendus.

De son côté, la porte-parole conservatrice en santé, Michelle Rempel Garner, a demandé au gouvernement de renseigner les Canadiens sur ce nouveau variant génétique du virus.

Les Canadiens veulent de l'information exacte sur [le variant] de la COVID-19 identifié au Royaume-Uni, a-t-elle déclaré par communiqué. Les liens entre nos deux pays sont extrêmement étroits, et de nombreux proches de familles canadiennes se trouvent là-bas.

Mesures généralisées

Les Pays-Bas, la Belgique et l’Italie ont déjà pris des mesures pour limiter les liaisons avec le Royaume-Uni. La France a annoncé dimanche la tenue d’un conseil de défense sanitaire en urgence, avant de suspendre ses liaisons avec ce pays à la suite de la découverte d'un variant du coronavirus sur le sol britannique.

Au début de la pandémie, le Bloc a souvent critiqué la lenteur du gouvernement fédéral, qui avait mis plusieurs jours avant de fermer ses frontières aux voyageurs étrangers.

On ne saura jamais ce qu'il serait arrivé si le gouvernement canadien avait été plus rapide, mais on doit supposer qu'une fermeture plus tôt et plus rigoureuse des frontières aurait pu amoindrir le choc de la pandémie au Québec et au Canada, a dit la porte-parole du parti en matière de sécurité publique, Kristina Michaud.

Alors qu'un vaccin commence à peine à être administré, il ne faut pas prendre de risques, a-t-elle ajouté dans le communiqué.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !